Après le creux, rebond du nickel et des sociétés minières en Nouvelle-Calédonie

chronique économique
NICKEL
Séance du nickel au LME de Londres ©ALAIN JEANNIN
 La trajectoire des métaux de base et du nickel au LME s’est améliorée en fin de semaine, après avoir été, sans surprise, prise en otage par les informations autour du COVID-19. Aprés une véritable dégringolade, les compagnies du nickel, en Nouvelle-Calédonie, regagnaient un peu de terrain.
Une journée volatile pour mettre fin à ce qui ne peut être décrit que comme une semaine violente à travers le monde. Le nickel a enregistré, vendredi, la meilleure performance du secteur des métaux industriels.
 
Le pire jour
Jeudi a été le pire jour des actions boursières américaines depuis le 19 octobre 1987. L'ouverture des marchés, vendredi, a constitué un répit après que la Chine a annoncé de nouvelles mesures de relance économique, mais cela a commencé à s'estomper lorsque le président Trump a officiellement déclaré les États-Unis en état d'urgence nationale.

Stabilisation 
Le marché londonien des métaux s'est stabilisé après que le Canada a annoncé que les dirigeants du G7 ont convenu de coordonner une réponse mondiale au coronavirus. Au moment d'écrire ces lignes, les principaux indices américains avaient progressé de 3%. La trajectoire des métaux de base au LME était, sans surprise, assez similaire car ils ont été retenus en otage toute la semaine par le cycle d'actualité concernant le COVID-19.
 
"Les prix des métaux de base ont rebondi vendredi 13 mars après ce qui semble avoir été la pire semaine du marché boursier mondial. C’est peut-être le signe que la baisse ne peut pas aller plus loin" indique Andy Farida, analyste de Fastmarkets à Londres.
 
POINTS FORTS
Vendredi, les banques centrales sont intervenues pour augmenter la liquidité du marché, y compris en Chine, en Australie et au Japon. A Sydney, l’indice de référence ASX 200 a rebondi de 4,4 % vendredi soir, et l’indice minier ASX 300 a repris 2,75 %. A Londres, le nickel s'est redressé avec le cuivre et le zinc. Cependant, le complexe des métaux de base a subi des pressions en fin d'après-midi quand la Commission européenne a indiqué qu'elle s'attend à ce que le PIB de l'UE diminue d'environ 1% cette année.
 
« Nous avons observé des volumes et des échanges satisfaisants à tous les niveaux au LME, vendredi », a déclaré Dee Perera analyste du négociant en nickel Marex Spectron, depuis le desk du LME à Londres.
 
NICKEL
Le métal avait lourdement chuté mardi et jeudi dans le sillage des bourses mondiales. Il clôture la semaine sur un "sommet"  de 12.815 $ - progressant dans une fourchette intra-journalière de 1080 $.

Cours du nickel après clôture LME de Londres :
12.307 dollars/tonne +3,58 %(Semaine – 4,13 %).
Cours des sociétés présentes en Nouvelle-Calédonie dans le secteur métallurgique et minier du nickel ERAMET +4,56 % GLENCORE +6,73 % VALE+22 %