publicité

Après les inondations catastrophiques, le Japon balayé par une tempête

Une puissante tempête tropicale arrosait le centre du Japon d'un déluge de pluie, ce dimanche, moins d'un mois après des inondations catastrophiques.

Le typhon Jongdari a touché le Japon dimanche, à une heure du matin . © NHK
© NHK Le typhon Jongdari a touché le Japon dimanche, à une heure du matin .
  • AFP et NHK, avec F.T.
  • Publié le
Le typhon Jongdari, accompagné de vents allant jusqu'à 180 km/h, a touché le territoire japonais à Ise, préfecture de Mie, dans la nuit de samedi à dimanche (3 heures du matin, heure de Calédonie). C’est ce qu’indiquait la chaîne de télévision nationale NHK. Il a été rétrogradé dans la foulée au stade de tempête tropicale, mais l'état d'alerte demeurait dans de nombreuses provinces.
 

Déluge

«Nous n'avons pas cessé d'être en état d'alerte depuis les inondations catastrophiques» de début juillet, a déclaré Koji Kunitomi, un responsable des services de gestion de crise dans la préfecture d'Okayama, dans l’Ouest du Japon. «Heureusement, à ce stade, il n'y a pas de nouvelles inondations», a-t-il dit à l'AFP. Après avoir déversé des pluies torrentielles sur l'est du Japon, la tempête évoluait dimanche midi en direction de l'ouest, et les autorités ont exhorté des dizaines de milliers de personnes à évacuer avant que les précipitations ne s'intensifient.
 
Dégâts causés à une route par les vagues dans la préfecture de Kanagawa. © NHK
© NHK Dégâts causés à une route par les vagues dans la préfecture de Kanagawa.
 

Au moins 23 blessés

Les télévisions diffusaient des images de vagues énormes se brisant sur les rochers et les digues au sud-ouest de Tokyo, et d'arbres ballottés au gré des vents. Au moins 23 personnes ont été blessées dans huit préfectures de l'archipel, selon la télévision publique NHK. Samedi soir, les vagues ont ainsi fait exploser les fenêtres d'un restaurant donnant sur l'océan dans la station touristique d'Atami, au sud-ouest de la capitale.
 
Les vitres d'un restaurant brisées par la mer au deuxième étage. © NHK
© NHK Les vitres d'un restaurant brisées par la mer au deuxième étage.
 

Une région marquée par les inondations de juillet

Jongdari évoluait dimanche dans le Chugoku, la région occidentale où des pluies d'une ampleur exceptionnelle ont provoqué début juillet des inondations et des glissements de terrain qui ont fait environ 220 morts. Plus de quatre mille survivants y vivent encore dans des abris provisoires et de nombreux habitants dans leurs maisons endommagées. Ces inondations ont été le pire désastre provoqué par des intempéries qu'ait connu le Japon depuis des décennies.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play