nouvelle calédonie
info locale

Le personnel de l'ASEA entame sa troisième semaine de mobilisation

social
Asea NC
©Jeannette Peteisi

Le mouvement de grève de l’association de sauvegarde de l’enfance et de l’adulte en Nouvelle-Calédonie se poursuit. Les agents de prévention qui surveillent et encadrent les enfants à l’intérieur et aux abords des établissements scolaires de Païta entament leur troisième semaine de grève. Les revendications des professionnels sont nombreuses, elles concernent les embauches mais aussi les salaires et les primes. 
« Il a eu des avancées. On avait demandé que les nombreux CDD passent en CDI, ce sont 32 cas en tout. Ça a été validé par le conseil d’administration de l’Asea », assure Thierry Mayereau, secrétaire général du syndicat Solidarité NC. En revanche l’avenir de l’entreprise est encore incertain.


La mobilisation se poursuit

En cause, le marché confié par la mairie de Païta à l’Asea, qui se termine à la fin de cette année. « L’appel d’offre arrive à échéance à la fin décembre et rien n’est calé concernant le personnel à partir du 1er janvier », poursuit Thierry Mayereau. « La mairie de Païta est la seule des communes du Grand Nouméa à avoir fait le choix des prestataires, il n’y a pas de caisse des écoles, on le regrette. Pour lutter contre la précarité des emplois, une caisse des écoles c'est plus sécurisé pour le personnel », a-t-il assuré. 
Le personnel mobilisé a demandé jeudi dernier à rencontrer le conseil d’administration de l’Asea. Pour l’heure aucun entretien n’est à l’ordre du jour, la mobilisation se poursuit. 
Publicité