Asie-Pacifique : un accord de libre-échange géant

commerce
RCEP partenariat économique régional global Asie Pacifique
©AFP/Nhac Nguyen
Le plus vaste accord de libre-échange au Monde vient d'être signé entre quinze pays de la zone Asie-Pacifique. Notamment la Chine, le Japon, la Nouvelle-Zélande et l'Australie. 2,2 milliards de consommateurs sont concernés. Ainsi que près du tiers de l'économie mondiale. 
La plus grande zone de libre-échange au Monde vient de naître sur les rives du Pacifique. Négocié depuis huit ans, le RCEP (Regional Comprehensive Economic Partnership) a été signé en duplex pour cause de Covid lors du sommet de l'association des dix nations de l'Asie du Sud-Est. Il se tenait officiellement à Hanoï, au Vietnam.
Ce partenariat régional économique global réunit quinze pays d'Asie-Pacifique. Parmi eux la Chine, le Japon, la Corée-du-Sud, la Nouvelle-Zélande et l'Australie. S’y ajoutent les dix pays de l’ASEAN : Indonésie, Malaisie, Philippines, Singapour, Thaïlande, Brunei, Viet Nam, Laos, Birmanie, Cambodge.
L'accord concerne 30% de l'économie comme de la population mondiales. Soit 2 milliards 200 millions de consommateurs…
 
RCEP partenariat économique régional global Asie Pacifique  Carte
©Outremer la 1ère

Canberra espère que Pékin cessera de bloquer des importations d’Australie 

Au passage, Canberra y voit une opportunité d'améliorer ses relations avec Pékin qui a bloqué de nombreuses importations d'Australie après que celle-ci ait demandé une enquête sur les sources du coronavirus.
Simon Birmingham, ministre australien du commerce y a fait clairement allusion :
« Je salue le fait que l'Australie et la Chine aient pu continuer à être partenaires de l' accord RCEP... Les mesures réglementaires chinoises ont perturbé les flux commerciaux. J'exhorte toutes les parties à l' accord RCEP, à s'engager à mettre en œuvre non seulement la lettre, mais aussi l'esprit de celui-ci, et j'espère que il fournira une plate-forme pour un dialogue économique permanent entre toutes les parties de la région. »
Un optimisme affiché que sont loin de partager tous les observateurs…
 
RCEP partenariat économique régional global Asie Pacifique
©DR

Pékin probable grand gagnant, la construction de l’axe indo-pacifique fragilisée ?

Les pays signataires ont maintenant deux ans pour ratifier le RCEP. Mais d’ores et déjà, il est probable que la Chine va dominer le partenariat qui compte deux grands absents : l'Inde et les Etats-Unis. New Delhi craignait justement cette domination de Pékin. Et Washington semble avoir favorisé involontairement ce nouvel accord. En effet, Donald Trump avait désengagé son pays de l'autre accord transpacifique initié par Barack Obama, son prédécesseur, sans les Chinois.
L'administration Biden va donc devoir gérer une situation qui fragilise indirectement l'axe Indo-Pacifique en gestation. Un axe promu par plusieurs pays de la zone comme les USA, l'Inde, l'Australie et la Nouvelle-Zélande avec le soutien de la France présente sur place via ses Outre-mer. Il vise à contrer l'influence grandissante de l'Empire du Milieu dans la région.
Le point avec Bruno Sat 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live