L’association «Un coeur une voix» demande à être reçue par le ministre des Outre-Mer

référendum nouvelle-calédonie 2020
Un coeur une voix
©Nicolas Fasquel / NC la 1ère
L’association qui milite pour la réouverture du corps électoral en Nouvelle-Calédonie souhaite être entendue par Sébastien Lecornu, lors de sa visite sur le Caillou. Objectif : qu’il prenne en compte « la situation des français exclus du droit de vote » sur le territoire.
Après l’annonce de l’arrivée du ministre des Outre-mer sur le territoire, l’association «Un coeur une voix», qui milite pour la réouverture du corps électoral souhaite être reçue et entendue par Sébastien Lecornu. « La feuille de route, qu’il s’est lui même fixée, vise à renouer les fils d’un dialogue constructif entre indépendantistes et non indépendantistes, afin d’éviter un troisième référendum qui opposerait les partisans du Oui et du Non à l’indépendance ». 
 

Discussions

Le collectif souhaite rappeler qu’en « ouvrant les discussions sur l’avenir institutionnel, le ministre des Outre-Mer ne saurait passer à côté de la situation des 41 000 Français exclus du droit de vote en Nouvelle-Calédonie ». Pour rappel pour le référendum, ce sont plus de 34 000 électeurs qui n’ont pas eu le droit de vote. 

Un gel du corps électoral que l’association dénonce régulièrement et qu’elle souhaite évoquer avec le ministre des Outre-Mer, à l'occasion de sa venue sur le Caillou. 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live