publicité

Attaque de requin mortelle dans le Queensland

L'archipel des Whitsundays, situé au Nord de l'Australie, a connu lundi sa troisième attaque de requin en un mois et demi. Un homme de 33 ans est décédé après avoir été mordu au poignet et à la jambe dans la baie de Cid Harbour.

L'hélitreuillage du malheureux, son arrivée à l'hôpital et une vue des Whitsundays. © ABC et Daniel Julie
© ABC et Daniel Julie L'hélitreuillage du malheureux, son arrivée à l'hôpital et une vue des Whitsundays.
  • F.T. avec AFP
  • Publié le
Un homme de 33 ans est décédé lundi soir des blessures infligées par un requin qui l’a mordu au poignet et à la jambe. L’attaque a eu lieu vers 17h30, alors qu’il s’éloignait d’un bateau dans la baie de Cid Harbour. C’est-à-dire aux îles Whitsunday très prisées des touristes, plongeurs et amateurs de voile du monde entier, dans le Queensland.
 

Une jeune Néo-zélandaise amputée

C'est là qu'un mois et demi plus tôt, une jeune Néo-zélandaise de douze ans et une femme de 46 ans avaient été grièvement blessées, à vingt-heures d’intervalle, les 19 et 20 septembre. La quadragénaire se remet, mais la préadolescente a dû être amputée d'une jambe.
 

Pourtant rares

Lundi, le malheureux a été évacué par hélicoptère alors que la nuit était tombée, compliquant la tâche des secours. Il a été transporté au Mackay base hospital, à une centaine de kilomètres aux Sud, alors qu’il avait déjà perdu beaucoup de sang et eu un arrêt cardiaque. Une série noire qui intervient dans un archipel où les attaques sont pourtant rares. Du moins jusque-là. En dehors des épisodes de septembre, la précédente remontait à huit ans, selon le groupe public de médias ABC.
 

Huit ans plus tôt

Les derniers incidents ont ravivé les débats sur le meilleur moyen d'éviter les rencontres entre les requins et des amateurs de sports nautiques de plus en plus nombreux. Nombre de spécialistes de la biologie marine sont contre l'abattage des squales. En Nouvelle-Galles du Sud, l'Etat le plus peuplé d'Australie, les autorités testent des mesures non létales comme la surveillance par des drones des mouvements des requins et des dispositifs aquatiques «intelligents» qui alertent les autorités de leur présence.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play