publicité

Attention à la dengue de type 2

Ce n’est pas une épidémie mais ça pourrait le devenir. Depuis le début de l’année, 62 cas de dengue ont été répertoriés par la Dass. Et avec les pluies et la chaleur des derniers jours, le contexte est favorable à plus de moustiques et donc plus de malades.

© DASS NC
© DASS NC
  • Caroline Moureaux avec Martine Nollet
  • Publié le , mis à jour le
62, c’est le nombre de cas de dengue déclarés à la Dass depuis le début de l’année. Au total, en cinq mois, de septembre 2017 à février 2018, 106 cas ont été enregistrés. Des foyers sont à signaler sur Yaté, Poindimié, Dumbéa, le Mont Dore et à Nouméa.
L’inquiétude cette année, c’est la dengue de type 2 qui prend le dessus sur le type 1.

Une population qui n’est pas immunisée

« La dernière épidémie de dengue de type 2 en Nouvelle-Calédonie remonte à 1998. La population n’est donc pas immunisée contre ce sérotype. Et donc une épidémie est à craindre si personne n’agit assez vite en détruisant les gîtes larvaires » explique le  Dr Anne Pfanstiel médecin de prévention à la Dass.
« Dans les 3 quarts des cas, c’est vraiment la population qui va lutter contre les moustiques. Il faut que les gens comprennent que même si la mairie va faire des épandages,  elle va juste tuer les moustiques adultes qui sont infectés. Mais si  dans les deux heures suivant l’épandage, d’autres moustiques naissent dans les gîtes du jardin, ils piquent une personne malade et çà redémarre aussitôt ! C’est vraiment en luttant contre les larves et les gîtes qu’on arrivera à éradiquer cette dengue de Calédonie. »
© Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie
© Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie

Des règles à respecter

Rappelons que le moustique pique principalement au lever et au coucher du soleil.
Les autorités appellent une nouvelle fois à la vigilance et à la responsabilité de la population. Faites un tour dans votre jardin, sur votre balcon pour détruire les gîtes larvaires et utilisez un répulsif cutané.
Les personnes malades doivent consulter leur médecin pour que le cas soit déclaré à la Dass. Les mairies concernées sont alors alertées et peuvent lancer la lutte anti-vectorielle, à savoir des épandages autour du domicile du cas signalé.
A rappeler aussi que les malades ne doivent pas consommer d’aspirine ou d’anti-inflammatoires non-stéroïdiens qui peuvent aggraver les risques d’hémorragies. 


Le reportage d'Erik Dufour et Nicolas Fasquel 
DENGUE TYPE 2 EPANDAGES BTI


En savoir plus sur la dengue sur le site de la Dass-NC

La dengue en 2017

L’an dernier, selon la Dass-NC, 4 431 cas de dengue ont été enregistrés, dont 2 577 cas confirmés biologiquement et 1 854 cas cliniques depuis le 1er janvier 2017.
11 décès ont été enregistrés et 587 cas de dengue hospitalisés.
On dénombrait 1678 cas de type 1, 372 cas de type 2 et 78 cas de type 3.
Mais depuis le mois de septembre 2017, c’est la dengue de type 2 qui représente 65 % des cas typés.

Sur le même thème

  • dengue

    Un bébé de six mois décède des suites de la dengue

    L'épidémie de dengue qui touche la Nouvelle-Calédonie depuis février vient de faire une deuxième victime, apprend-on ce soir: une toute-petite de six mois, décédée samedi au médipôle.

  • dengue

    La dengue a fait sa première victime

    Une habitante du Mont-Dore a succombé ce jeudi 15 mars à la dengue. Âgée de 74 ans, elle ne présentait aucun antécédent médical particulier. C’est la première victime depuis le début de l’épidémie, déclarée le 22 février dernier. 

  • dengue

    Wolbachia : une bactérie pour lutter contre la dengue

    La wolbachia est cette bactérie qui, introduite dans le moustique, bloque la transmission des arboviroses comme la dengue, le zika et le chikungunya. D’ici 9 mois à un an, des moustiques infectés seront relâchés dans Nouméa, avec pour objectif d’éradiquer la dengue dans la ville.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play