L’Australie et la Nouvelle-Zélande décrochent la coupe du monde féminine de football en 2023

football
Coupe du monde de foot féminin Australie Nouvelle-Zélande
©As One 2023
Les deux pays organiseront conjointement l’événement. La décision de la FIFA est tombée la nuit dernière, pour la plus grande joie des officiels, des supporters et des joueurs. 
Il était deux heures du matin à Sydney, quatre heures à Auckland quand la nouvelle est tombée, provoquant une explosion de joie chez les officiels des deux pays qui avaient conjointement déposé leur candidature. La FIFA a décidé à 22 voix contre 13 à la Colombie que la coupe du monde féminine de football se déroulerait en Australie et en Nouvelle-Zélande en 2023. 
« Je n'oublierai jamais ce moment », a twitté la capitaine néo-zélandaise Ali Riley avec un selfie montrant ses yeux embués de larmes.
La capitaine des Matildas, surnom de la sélection australienne, Sam Kerr, a publié de son côté une vidéo de ses sauts périlleux accompagnant la célébration de ses buts. Jouer un Mondial chez elle sera, a-t-elle assuré, « un rêve qui se réalise ».
« Le football féminin a fait de gros progrès. L'Australie et la Nouvelle-Zélande l'emmèneront encore plus haut », a-t-elle dit.
Même l’opéra de Sydney a salué l’événement à sa manière : 
 

Une chance pour le Pacifique

La Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern a promis que la neuvième édition de la Coupe du monde féminine serait la plus belle.
« Ce sera le tournoi historique des grandes premières qui créera un legs durable et profond pour le football féminin dans la région Asie-Pacifique et au-delà », a-t-elle dit dans un communiqué.
Première Coupe du monde féminine co-organisée, l'édition 2023 sera aussi la première dans l'hémisphère Sud et la première à 32 équipes.
C'est aussi la cerise sur le gâteau pour la Nouvelle-Zélande, qui organisera l'année prochaine les Mondiaux féminins de cricket et de rugby.
Pour l'Australie, cette victoire peut aider à faire passer la pilule de l'échec de 2010 quand, contre toute attente, le Qatar avait été désigné pour l'organisation du Mondial-2022 masculin. L'Australie avait elle été éliminée dès le 1er tour de scrutin alors que des soupçons de corruption planent autour de ce vote.
Le Premier ministre australien Scott Morrison a salué une « décision historique » pour le sport dans la région.
« Pour la première fois de l'histoire, Australiens et Néo-Zélandais pourront vivre l'expérience d'un tournoi de football mondial, ici chez nous. Comme c'est bon ! », a-t-il twitté.

Une très bonne nouvelle aussi pour Coralie Bretegnier, sélectionneuse de l’équipe de football féminine des moins de 19 ans en Calédonie, qui y voit peut-être une chance pour les Calédoniennes. Elle est jointe par Jeannette Peteisi. 

Foot itw Coralie Bretegnier

Le match d’ouverture devrait se dérouler au Eden Park d’Auckland alors que la finale serait organisée à Sydney au Stadium Australia. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live