Australie : plainte collective historique d’adolescents contre une extension minière

océan pacifique
Des adolescents australiens en guerre

Le procès vise à bloquer l'extension d'une mine de charbon. Soutenus notamment par une grande partie de la jeunesse, ils veulent lutter ainsi contre les ravages du réchauffement climatique. Le jugement pourrait avoir des conséquences sur l’avenir du secteur.

Peut-être l'amorce d'une révolution environnementale et judiciaire en Australie. La cour fédérale de Melbourne examine le recours collectif  (class action) de 8 lycéens de moins de 18 ans contre le projet d'extension de la mine de charbon Vickery, de Whitehaven Coal, en Nouvelle-Galles-du-Sud (à 333km au Nord-Ouest de Sydney). Soutenus entre autres par de nombreux jeunes, les adolescents exigent que Susan Ley, la ministre australienne de l'environnement, désapprouve le projet. Et qu’elle les protège ainsi contre les impacts en matière de changement climatique, provoqués par l'accroissement de l'activité minière.

David Barnden,  avocat des adolescents, membre de Equity Generation Lawyers souligne le caractère original de l’affaire :

Il s'agit d'une action unique en Australie, il n'y a jamais eu de cas comme celui-ci. Son effet, c'est de dire que la loi doit évoluer afin de protéger les jeunes, les personnes vulnérables, de ces impacts. Cette action demande à la loi de résoudre les problèmes modernes de la société.

La mine de charbon australienne
©Images FB Whitehaven Coal

Selon les plaignants, l'extension de la mine conduira à la production de 370 millions de tonnes de CO2, gaz à effet de serre. Cela  aggraverait donc le réchauffement et ses effets dramatiques qui inquiètent fortement Anjali Sharma (17 ans), une plaignante, membre de School Strike 4 Climate :

 

Le climat est en crise depuis des décennies. Nous sommes confrontés à un nombre croissant de catastrophes naturelles, et le climat devient invivable pour nous. C'est une crise qui affecte de manière disproportionnée les personnes de couleur, les jeunes et les personnes marginalisées du monde entier. Alors oui, je suis terrifiée. Je suis terrifiée d'entendre que les îles du Pacifique s'enfoncent sous la mer. Je suis terrifiée d'entendre la prévalence croissante des catastrophes naturelles comme les feux de brousse, les sécheresses et les inondations. 

 

Le jugement pourrait avoir des conséquences importantes pour le secteur. La direction de la mine juge la plainte sans fondement et met en avant un enjeu économique et social qui pèse après la secousse du covid 19. Le projet d'extension créerait plusieurs centaines d'emplois et rapporterait 1,2 milliard de dollars australiens soit près de 800 millions d'euros  ou plus de 92 milliards de francs pacifique. Le ministère de l'environnement, lui, ne commente pas.

Le procès peut durer 5 jours. Le jugement interviendra dans plusieurs mois. Il pourrait avoir des conséquences importantes sur l'avenir du secteur des énergies fossiles, soutenu par le gouvernement conservateur.

Le charbon est la 2ème branche exportatrice du pays. Et l'Australie est un des principaux pays émetteurs de CO2, par habitant.