nouvelle calédonie
info locale

Des avions espions australiens aux Philippines

monde
Patrouilleur australien AP-3C Orion
©Royal Australian Air Force
Deux avions espions australiens vont effectuer des missions dans le sud des Philippines, a annoncé le gouvernement australien. Il s'agit d'aider l'armée dans sa lutte contre les groupes islamistes qui sèment le chaos dans la région.
Voilà un mois que des combattants jihadistes se réclamant du groupe Etat islamique (EI) ont pris aux Philippines le contrôle de quartiers de la ville à majorité musulmane de Marawi, sur l'île de Mindanao. L'Australie, qui a noué des partenariats de coopération militaire avec Manille, a annoncé que deux avions AP-3C Orion iraient appuyer les forces locales dans le domaine de la surveillance aérienne.


«Menace directe»

«La menace régionale du terrorisme, en particulier de Daech et des combattants étrangers, est une menace directe pour l'Australie et nos intérêts», a déclaré la ministre de la Défense Marise Payne. «L’Australie continuera de travailler avec nos partenaires en Asie du Sud-Est pour la contrer», a-t-elle ajouté, en faisant état de discussions récentes à ce sujet avec son homologue philippin Delfin Lorenzana.
 

Utilisé pour surveiller les frontières maritimes

Le patrouilleur AP-3C Orion est généralement utilisé pour la surveillance des frontières maritimes. Mais il a aussi participé aux recherches du vol MH370 de Malaysian Airlines, qui avait disparu en 2014.
Le président philippin Rodrigo Duterte a déclaré la loi martiale dans le sud de l'archipel après que des combattants jihadistes eurent pris le contrôle de quartiers de la ville de Marawi le 23 mai. Les islamistes ont résisté à une campagne intensive de bombardements aériens soutenue par les Etats-Unis, qui a détruit des quartiers entiers. Leurs tireurs embusqués abattent un à un les soldats des troupes au sol, et se servent des civils comme de boucliers humains.
 
Publicité