publicité

Bac 2017: toute une année de préparatifs

Le bac approche, les élèves révisent et les équipes pédagogiques peaufinent les derniers réglages avant l’accueil des candidats. Pour la première fois, les baccalauréats général et technologique seront corrigés en Calédonie. Un sujet développé toute la semaine sur NC 1ère la radio.

© SH
© SH
  • Malia Noukouan (F.T.)
  • Publié le
A peine passée la rentrée de février, le vice-rectorat de Nouvelle-Calédonie est déjà sur le pied de guerre. Il dresse tout d’abord un état des lieux des classes de terminale, dans le public et dans le privé. Objectif : comptabiliser les nouvelles sections et donc les nouveaux candidats au bac ou, à l’inverse, rayer celles qui ont fermé.

L'ouverture des inscriptions​

La période d'avril-mai correspond à l'ouverture des inscriptions et à la vérification minutieuse par les équipes dédiées. La tâche n’est pas aussi simple qu’on le pense, explique Julien Le Ray, le chef de la division Examens et concours au sein du vice-rectorat.
«Fastidieux»

 

Commande des sujets

Certains candidats ont même payé ces erreurs: ils se sont vus refuser l’accès à une salle d’examen. D’où l’importance de se relire avant d’enregistrer ses données. Fin juin, les sujets sont commandés en Métropole, et reçus courant septembre via une voie sécurisée. A cette même période, les candidats sont affectés dans les différents centres d’examen du territoire. Les convocations leurs sont envoyées. En parallèle, les déplacements extérieurs des professeurs sont programmés avant les examens. Avec une nouveauté cette année, correction locale du bac oblige.
«Chacun mobilisable jusqu'au 20 décembre»

La semaine du 27 novembre

Une centaine de correcteurs seront mobilisés dans cinq centres différents, chaque centre étant désigné pour corriger une matière définie. Tout cela sous le pilotage d’un inspecteur d’académie, local, régional, ou métropolitain. La période des examens tombera la semaine du 27 novembre, deux semaines plus tard que d'habitude. Puis, le 13 décembre, les treize jurys de délibération attribueront, ou non, les diplômes, et décideront d'intégrer les candidats les plus méritants dans le second groupe. Le lendemain, les résultats seront publiés.

Rebelote

Pas de répit pour le vice-rectorat. En février-mars de l'année suivante, une nouvelle session d’examen aura lieu, pour les candidats malades ou absents avec un motif valable. Ce cap passé, ce sera déjà l’heure de préparer les examens de fin d’année. On reprend tout à zéro...

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play