publicité

Le baccalauréat corrigé localement dès 2017

Les corrections locales pourraient se faire dès l'année prochaine. Dans un communiqué, le Vice-Rectorat se veut rassurant et détaille, une nouvelle fois, les mesures garantissant l'objectivité, l'anonymat, le contrôle des épreuves et la valeur nationale de ce diplôme.

© NC1ere
© NC1ere
  • NG
  • Publié le , mis à jour le
La correction locale du baccalauréat a été adoptée ce jeudi par le Congrès par 47 voix sur 54.
Elle entrera en vigueur l'année prochaine.


Reportage  Bernard Lassauce et Patrick Nicar

BACCALAUREAT : CORRECTIONS LOCALES


Les garanties du Vice-Rectorat

Afin de répondre à certaines interrogations sur le déroulement et la correction du baccalauréat en Nouvelle-Calédonie quatre garanties sont apportées :
  • L’objectivité de la correction
Les sujets restent élaborés en métropole ainsi que la grille d’évaluation. Le déroulement des corrections se fera en « loge », c’est-à-dire tous les correcteurs seront convoqués au même endroit et au même moment et recevront des consignes identiques de correction.
  • L’anonymat des copies
Aucun enseignant ne pourra corriger une copie d’un de ses élèves, compte tenu d’une part des modalités de brassage des copies qui seront effectuées et d’autre part de la correction « dématérialisée » pour les disciplines à faible flux d’effectifs d’élèves et d’enseignants.

  • La supervision du déroulement des épreuves
Une mission d’inspection générale de l’éducation nationale (IGEN) attestera du bon déroulement des épreuves sur le plan réglementaire et opérationnel.

  • La délivrance du diplôme par une autorité académique métropolitaine
Elle se fera par un recteur d’académie de métropole afin de garantir, la valeur nationale du diplôme et de faciliter l’inscription de jeunes bacheliers calédoniens dans les universités métropolitaines. 

Le communiqué intégral du Vice-Rectorat



Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play