nouvelle calédonie
info locale

Badminton : un challenge à relever pour les Cagous

sportncla1ère
Morgan Paitio et Johanna Kou en finale du double mixte contre la paire Sargito/Obry
Morgan Paitio et Johanna Kou en finale du double mixte contre la paire Sargito/Obry ©NC La 1ere
La coupe d'ouverture se jouait ce week-end à Magenta (VIDEO), avec en ligne de mire les Jeux du Pacifique. Si les Calédoniens ont souvent dominé par le passé dans la compétition, cela s'annonce plus compliqué à Samoa. 

85 inscrits pour la coupe d'ouverture


Ils sont venus du Nord et du Sud pour jouer dans les tableaux simples et doubles féminins et masculins, mais aussi en mixte. Près de 200 matchs se sont disputés samedi et dimanche dans la salle de Magenta, sous le regard attentif de Stéphanie Hô. La juge-arbitre des derniers Océanias et des futurs Jeux du Pacifique dirigeait le tournoi.
Johanna Kou et Morgan Paitio, deux membres de la pré-sélection pour Samoa.
Johanna Kou et Morgan Paitio, deux membres de la pré-sélection pour Samoa. ©NC La 1ere
Sur le terrain, la plupart des pré-sélectionnés pour Samoa étaient au rendez-vous. A commencer par Morgan Paitio tombeur de Jérémy Lemaître dans la finale simple en trois sets, sa troisième victoire lors de leurs quatre dernières confrontations. Celui qui a commencé le badminton en 2012, après les Jeux du Pacifique à Nouméa, a aussi remporté le double hommes aux côtés de Lemaître, et le double mixte avec Johanna Kou (21-5, 21-17 face à la paire Tommy Sargito - Cécilia Obry).
Chez les dames, Dgenyva Matauli (BCPA) s'est imposée en simple dans une poule unique, devant Johanna Kou.

(Vidéo ci-dessous : images de Christian Favennec, montage de Jeffrey Fuller)
©nouvellecaledonie
 

Préparation intense pour Samoa


Pour les membres de la pré-sélection, les semaines sont chargées. Et l'investissement, total.
 

"On a quatre entraînements en équipe de Nouvelle-Calédonie, et deux en club. De mon côté, j'ai aussi fait une préparation individuelle en Malaysie en début d'année. Le meilleur français s'est rendu là-bas, mais je ne l'ai pas rencontré. C'est un déplacement que j'ai financé, avec une aide de la ligue" Morgan Paitio.


Les deux coachs sont Michel Kong A Siou et Tommy Sargito. 
 
©nouvellecaledonie

Pour ce groupe, le challenge à relever aux prochains Jeux du Pacifique sera costaud. Après avoir raflé les trois derniers tournois de badminton dans cette compétition (2003, 2007 et 2011) en gagnant cinq des six médailles possibles à Samoa et en Nouvelle-Calédonie, il faut tenir un rang. Sauf que la concurrence s'est accrue avec des incidences en simple et en double : les Tahitiens compteront sur Rémi Rossi, finaliste des derniers Océanias (il avait battu Paitio en 16e de finale 21-12, 21-8) et classé parmi les meilleurs français. Ils feront aussi revenir un joueur évoluant au Canada. Les Fidjiennes, elles, s'appuieront sur Andra Whiteside, une adversaire solide. 
Publicité