publicité

Baie de Saint-Vincent : un cachalot blessé en perdition

Vue du ciel, le cétacé au faible souffle erre depuis une plusieurs jours dans la baie de Saint-Vincent à Païta. Selon des témoins, le mammifère présente sur ces flancs des blessures causées fort probablement par des hélices de bateau.

  • N.G
  • Publié le , mis à jour le
Le cétacé paraît épuisé. Des témoins, pilotes d'aéronefs notamment, assurent que le cachalot présente de multiples blessures. Dans la baie de Saint-Vincent, l'animal y a trouvé refuge et ce depuis quelques jours. Vulnérable, le mammifère marin n'est pas à l'abri d'attaques de requins.
© DR
© DR


Reportage Gwen Quéméner et Claude Lindor
Cachalot en perdition

Sur le même thème

  • nature

    A la découverte des plantes sauvages comestibles

    Nos jardins, le littoral et même les bords de route abritent des trésors insoupçonnés. Les plantes sauvages comestibles sont méconnues du grand public, et pourtant elles sont savoureuses, nutritives et gratuites, à condition de savoir les repérer. 

  • nature

    Une nocturne à la découverte des geckos

    Ce soir à partir de 18h au Parc des Grandes Fougères, une balade en forêt est organisée. Le guide est un naturaliste qui vous présentera le gecko et les différentes espèces endémiques.

     

  • nature

    La botanique à portée de clic

    Avis aux botanistes en herbe: ils peuvent désormais aider à identifier les plantes, endémiques et indigènes, de Nouvelle-Calédonie. L’association Endemia et la plate-forme Pl@ntNet viennent de lancer une application en ce sens.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play