nouvelle calédonie
info locale

Baie de Sydney: les limaces de mer, un indicateur des changements dans les océans

monde
Limace de mer. Australie
Normalement les limaces de mer comme la McLeay's spurilla préfèrent les eaux tropicales. Mais un groupe de chercheurs-plongeurs en a trouvé une en baie de Sydney ce week-end. ©Stephen Smith
Elle est blanchâtre, une bande orange vif sur son pied et ne mesure que 15 mm. La limace de mer McLeay's spurilla est difficile à apercevoir au fond de l'océan. Le biologiste marin Stephen Smith a pourtant réussi à en trouver une dans la baie de Sydney, pour la première fois depuis les années 1860.
Un groupe de plongeurs a localisé la rarissime McLeay's spurilla en baie de Sydney ce week-end, lors du recensement annuel des limaces de mer et nudibranchs. 
 
24 plongeurs bénévoles ont participé à cette chasse pendant 24h, armés de cameras-microscopes, à 18 mètres de profondeur. 
 
« Nous avons mis sur pied ce programme pour documenter la biodiversité. Et nous nous concentrons sur les nudibranches et les limaces de mer, parce que ce sont des animaux qui ont un cycle de vie court et du coup, ils sont susceptibles de s'adapter rapidement à un environnement qui se modifie, a expliqué Stephen Smith, le directeur du centre des sciences marines de l'université Southern Cross, sur ABC. Ils pourraient bien être un signe avant-coureur de changements dans les océans, et donc nous donner des indications sur l'impact de l'activité humaine, et en particulier, du changement climatique. »
 
Au moins 52 espèces de nudibranches et autres limaces de mer ont été découvertes lors du recensement dans la baie de Sydney ce week-end - soit 43 espèces de plus qu'en 2015. 
 
Les gastéropodes marins vivent plutôt sous les tropiques, et leur présence toujours plus nombreuse dans les eaux du sud de l'Australie montre que la température de l'océan augmente.