nouvelle calédonie
info locale

Bali se prépare à l’éruption du mont Agung

océan pacifique
Mont Agung carte de Bali volcan
Le mont Agung se situe à l'est de Bali. ©Fonds Google Earth
En Indonésie, Bali vit au rythme des grondements du volcan Agung. Il pourrait entrer en éruption à tout moment. Plus de 122 000 habitants des régions les plus proches ont déjà été évacués, et les autorités se tiennent prêtes à dérouter les vols à destination de cette île très touristique.
[MISE A JOUR DE VENDREDI]

L’île la plus touristique d'Indonésie s’attend à voir le mont Agung entrer en éruption à tout moment, pour la première fois depuis plus d'un demi-siècle. Le volcan, qui culmine à un peu plus de 3 000 mètres d'altitude, se dresse à environ 75 kilomètres des principales destinations touristiques de Kuta et Seminyak. Il gronde depuis le mois d'août.

En alerte maximale                 

Le niveau d'alerte maximale à Bali a été décrété le 22 septembre par les autorités, qui recommandent de rester à plus de neuf kilomètres du cratère du volcan. Loin des zones touristiques.

Un demi-millier de centres

Jeudi 28 septembre, des responsables locaux ont estimé que 122 490 habitants avaient déjà quitté leur domicile, pour se rendre dans près de 500 centres d'hébergement d'urgence ou chez des proches. Environ 62 000 personnes vivaient dans la zone de danger avant les évacuations, selon l'agence nationale de gestion des catastrophes naturelles. Mais des habitants établis à l'extérieur ont aussi quitté leur domicile par crainte d'une éruption.

Environ 10 000 animaux

Malgré la forte augmentation du nombre de déplacés, «les évacuations se passent bien en général, l'aide logistique est suffisante pour les besoins des évacués», a déclaré un porte-parole de l'agence, Sutopo Purwo Nugroho. Environ 10 000 animaux ont également été éloignés des alentours du mont Agung.

125 séismes en douze heures

L'activité du mont Agung restait élevée, ce jeudi, avec 125 séismes enregistrés entre minuit et midi par le centre indonésien de volcanologie. «La magnitude continue d'augmenter. Hier [mercredi], nous avons aussi ressenti des tremblements de terre de magnitude trois», a déclaré Kasbani, le directeur du centre. En surface, un faible dégagement de fumée blanche est visible au-dessus du volcan.

Les vols seraient orientés vers dix aéroports

Les autorités se tiennent prêtes à dérouter les vols à destination de Bali vers dix autres aéroports, notamment sur l'île voisine de Lombok mais aussi vers la capitale Jakarta, sur l'île de Java. «Les avions seront déroutés vers l'endroit le plus proche», a déclaré mercredi 27 septembre le ministre des Transports, Budi Karya Sumadi. Plus de 100 autocars sont prêts pour évacuer des touristes qui seraient bloqués à Bali vers l'île de Lombok, selon le ministère.

Recommandations aux voyageurs

L'aéroport international de Denpasar, la capitale de Bali, qui accueille chaque année des millions de touristes, n'est pas affecté pour le moment. Mais plusieurs pays de la région Asie-Pacifique, parmi lesquels Singapour et l'Australie, ont émis des recommandations de prudence aux voyageurs. Des compagnies aériennes surveillent de près la situation. Certaines anticipent une éruption qui provoquerait le dégagement de nuages de cendres dangereux pour le trafic aérien. Singapore Airlines a ainsi proposé aux passagers ayant acheté un billet d'avion pour se rendre à Bali entre le 23 septembre et le 2 octobre de modifier la date de leur vol ou de solliciter un remboursement.

Dernière éruption en 1963


La dernière éruption du mont Agung remonte à 1963. Le volcan avait craché des cendres jusqu'à Jakarta, à environ 1 000 kilomètres. Plusieurs éruptions avaient alors fait près de 1 600 morts.
Publicité