Les baptêmes ont été à nouveau célébrés en ce dimanche de Pentecôte

religion
bapteme église
©Cédric Michaut
La messe de la Pentecôte a rassemblé plusieurs centaines de fidèles en la cathédrale Saint-Joseph de Nouméa. Avec une reprise des baptêmes pour les adultes, qui avaient dû être reportés pour cause de crise sanitaire.
Ce matin, ce sont donc plusieurs dizaines de catéchumènes qui ont sauté le pas pour devenir chrétiens. Une marche vers le sacrement, en la cathédrale Saint-Joseph de Nouméa, 16 postulants au baptême ont reçu l’eau baptismale, symbole de leur entrée dans la vie chrétienne. Un rite habituellement célébré la veille de Pâques mais décalé cette année à la Pentecôte, en raison du confinement.
 
« La Pentecôte se vivant 50 jours après la résurrection et qui signifie le don de l’esprit saint, Jésus est remonté vers son père et l’esprit saint est venu en force, en puissance sur ses apôtres et aujourd’hui sur ses disciples qui sont représentés par ces catéchumènes et recommençants » explique Gérard Jasserand, le diacre.
 

Se baptiser pour diverses raisons

Comprenez ces baptisés débutants en quête de sens et ces personnes qui s’étaient éloignées de la religion et qui y reviennent, avec des motivations très diverses.
 
« Je voulais être en règle avec le seigneur. J’allais à l’église mais j’y allais sans y aller on va dire. Maintenant que je suis en règle avec le seigneur, cela renforce ma foi » confie Gildas Lavelloi, 37 ans. « Au fur et à mesure des cours de catéchisme, l’esprit saint est venu en moi et j’ai été appelée à suivre ce parcours avec plus de rigueur et à partager tous ces moments-là avec mes frères et sœurs » confie Virginie Rousseau, 32 ans.

Le baptême passé, les fiancés devront néanmoins patienter. Le Covid-19 ayant eu raison des mariages, une majorité des célébrations religieuses est reportée à 2021.

Le reportage de Loreleï Aubry et Cédric Michaut.
©nouvellecaledonie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live