publicité

La BCI pointée du doigt par une partie de ses employés

  • N.G
  • Publié le
Environ 25 agents de la BCI ont organisé un sit-in devant leur agence pour protester contre les méthodes de management du responsable d'agence de Ducos et de la direction générale. 
Ils dénoncent la politique des ressources humaines orientée vers "la culture du jeunisme, des BAC + 3 payés 170 000 / mois et du dégagisme des anciens qui reçoivent tous des lettres de mise à la retraite à 59 ans alors que la convention des banques prévoit l'âge de la retraite à 65 ans."


Cette mobilisation non syndicale intervient après le décès brutal d'une des employés âgé de 54 ans qui a travaillé durant 34 ans au sein de cette banque. Elle était très appréciée par ses collègues : "conseillère d'accueil au sein de l'agence de Ducos, elle a toujours été dévouée auprès de la clientèle avec sa gentillesse et son joli sourire. C'était notre mascotte  sur Ducos où elle exerçait depuis plus de 17 ans."

Une sanction disciplinaire jugée disproportionnée
Suite à deux erreurs de saisies de virement consécutives, sa hiérarchie a émis un avertissement puis elle lui a notifié une rétrogradation disciplinaire (diminution de salaire) et elle a organisé un entretien préalable à son licenciement. Ses collègues heurtés par la dureté de la sanction et le décès prématuré de leur collègue dans ce contexte, ils ont décidé de ne pas travailler ce mardi en mémoire de leur collègue tout en dénonçant les pressions que certains subissent.

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play