publicité

Une BD locale qui ne fait pas rire la FINC

L'Autorité de la Concurrence a choisi l'humour pour rendre plus digeste les 81 pages de sa recommandation n°2018-R-02 sur la réglementation des protections de marché. Le moyen utilisé: la bande dessinée.
Une BD qui n'est pas du tout du goût de la Fédération des Industries de Nouvelle-Calédonie.
 

© ACNC
© ACNC
  • Par Nadine Goapana
  • Publié le , mis à jour le
Le 6 décembre dernier, à l’occasion de la journée mondiale de la concurrence, l'autorité administrative a mis en ligne une BD 100% locale pour expliquer de façon pédagogique et avec un brin d’humour, les 81 pages de sa recommandation n°2018-R-02.

Cette recommandation de l'ACNC vise à moderniser la réglementation relative aux protections de marché. Cet avis a été publié 9 novembre 2018 comme indiqué sur son site  : autorite-concurrence.nc
 

"un humour démagogue et caricatural et non pédagogue"

6 jours après la publication de cette bande dessinée impliquant les producteurs, grossistes et importateurs locaux, la FINC rit plutôt jaune.
La fédération des industries dénonce à la fois la forme et le fond du propos parlant dans un communiqué d'un "humour démagogue et caricatural et non pédagogue".

 
Les missions de l'autorité de la concurrence

C'est une autorité administrative indépendante, créée par la loi du pays du 24 avril 2014, présidée et animée par des personnalités indépendantes.
Trois principales missions
L'autorité de la concurrence est chargée de veiller au libre jeu de la concurrence et au fonctionnement concurrentiel des marchés sur le territoire.

  • une mission consultative

Elle rend des avis sur les projets de textes du gouvernement et du congrès et plus généralement sur toute question de concurrence sur les marchés ;
 

  • une mission préventive de contrôle

A priori des projets de concentration des entreprises et des demandes d’ouvertures et d’agrandissement de surfaces commerciales, de changements d’enseigne, de changement de secteur d’activité et de reprise par un nouvel exploitant, afin de juger leur compatibilité avec les règles de la concurrence ;
 

  • une mission répressive

En intervenant a posteriori en cas de saisine ou d’auto-saisine sur des pratiques anti-concurrentielles ou des pratiques restrictives de concurrence afin de les sanctionner le cas échéant.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play