publicité

Bertrand Kaï, cœur de champion

L'attaquant de Hienghène est le grand artisan du succès à l'arraché de son équipe sur Magenta (2-1) samedi soir. Impliqué sur les deux buts, il propulse ses coéquipiers en tête de super ligue et leur redonne une chance d'être sacrés champions. Une soirée qu'il a dédiée à son frère récemment décédé.

Bertrand Kaï trompe Steeve Ixoee © Alain VARTANE
© Alain VARTANE Bertrand Kaï trompe Steeve Ixoee
  • Par Martin Charmasson
  • Publié le , mis à jour le

Koi Theen


Après avoir provoqué et inscrit le penalty le plus important de la saison, à la 89e minute, ses coéquipiers se sont rués sur lui. Puis Bertrand Kaï est allé en direction des caméras pour dévoiler un tee-shirt, sous son maillot bleu de Hienghène, en hommage à son petit frère «Toll», disparu dans un accident de voiture. Trois minutes plus tard, il était tout près du 2-1 sur un corner tiré rentrant, qui obligeait Steve Ixoee à la parade au niveau de sa lucarne droite. Bertrand Kaï voulait cette victoire, plus que tout. Et il est allé la chercher.

A la 93e minute, le capitaine emblématique de Hienghène, auteur de 12 buts cette saison, a pris son temps pour frapper son deuxième corner. Il a déposé un centre millimétré au premier poteau qu'Yvanoé Bamy a pu reprendre de la tête, après s'être intelligemment décalé de quelques pas pour devancer son vis-à-vis. Un but ô combien important, synonyme de victoire et de reprise des commandes en super ligue, aux dépens de Magenta. Bertrand Kaï s'est alors agenouillé. Il a levé la tête et les deux bras vers le ciel. 

Ecoutez l'interview, dans les travées du stade, de Bertrand Kaï :

La donne change


Ce sera l'une des images de ce match. Une autre ? La scène qui a suivi le deuxième but de Hienghène. Dans le rond central, des joueurs de Félix Tagawa se positionnent juste devant leurs adversaires prêts à redonner le coup d'envoi. Cette fois, il n'encaisseront pas de but égalisateur rocambolesque, comme en finale de la Coupe de Calédonie 2016. A l'aller comme au retour, Hyehen aura battu son rival 2-1 cette saison. Et sur ce deuxième match, Roy Kayara, l'un des piliers du groupe, était absent. Il a rejoint Team Wellington. 

L'AS Magenta peut se mordre les doigts. En l'espace de cinq minutes, elle est passée de virtuel leader avec 6 points d'avance, à dauphin avec une longueur de retard, et un match de plus.

Wajoka ne digère pas le penalty


Au coup de sifflet final, l'entraîneur adjoint Pierre Wajoka fulminait. Il s'en est pris verbalement à l'arbitre principal alors qu'il regagnait son vestiaire. La raison de sa colère ? Le penalty accordé à Hienghène. Sur un centre en retrait de Bertrand Kaï, le défenseur Grégory Taramoin détourne le ballon. 

Sur les images télévisées, il est bien difficile de distinguer clairement si le joueur de l'ASM dévie le ballon avec son bras gauche qu'il tient en forme de V, comme pour se protéger, où si son corps est déjà tourné au moment du contact. Son intervention, en revanche, n'est pas maîtrisée. Son bras droit est décollé et il se jette en avant pour contrer la trajectoire. 


                                          CLASSEMENT

Le classement après la 19e journée
Le classement après la 19e journée

 

RESULTATS 19E JOURNEE

Au stade Hnassé
Ne Drehu - Wetr : 2-2

Au stade Numa Daly
AGJP - Poindimié : 1-5
Magenta - Hienghène : 1-2

Au stade Boéwa
Mont-Dore - Belep : 3-2

Sur le même thème

publicité
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play