Bilan du premier conseil politique de Calédonie Ensemble

politique
Congrès CE Nouville
©La 1ère
Calédonie Ensemble organisait hier soir son premier conseil politique. Un rendez-vous stratégique pour le parti qui prépare son calendrier et ses actions pour 2018, année cruciale pour la Nouvelle-Calédonie. 
Le rendez-vous, stratégique, portait un objectif clair : faire comprendre tous les enjeux du référendum. Calédonie Ensemble a ainsi levé toute ambiguïté sur la finalité du G10 et la polémique qui a secoué la structure ces derniers jours. Pour 2018, ce sont les référents du parti qui iront porter ses idées sur le terrain, à l'instar de Annie Qaeze. "On continue à dialoguer avec les calédoniens pour leur expliquer tous les enjeux du référendum. C'est une étape importante pour la Calédonie. Nous insistons sur l'importance de rester au sein de la République et sur le fait que seuls la paix et le dialogue permettent de vivre ensemble. Comme nous le faisons depuis 30 ans." explique la suppléante du député Phillippe Dunoyer. 

Conseil politique CA
©La 1ère

Les enjeux autour du référendum incluent une sortie paisible de l'Accord de Nouméa. Pour Philippe Gomès, Député et membre de Calédonie Ensemble, il était nécessaire d' "expliquer la démarche dans laquelle on est engagé dans la perspective de la préparation du référendum, rappeler que rester dans la France c'est essentiel tout comme rester dans la paix. Et indiquer que le dialogue est le meilleur moyen de parler entre calédoniens, a fortiori quand on a pas la même opinion politique, ce qui est le cas puisque grosso modo la moitié de la population est indépendantiste et l'autre moitié ne l'est pas. Et donc rappeler à tous ceux qui ont participé à ce conseil politique le chemin qui est le nôtre pour que le 4 novembre prochain se passe dans les meilleures conditions possibles." 

La délinquance était également au centre des discutions. Devant les référents politiques, les élus et le Président du Gouvernement ont ainsi exposé les actions mises en oeuvre afin de lutter contre ce fléau.