Billets d’avion annulés : remboursements ou avoirs ?

coronavirus
Avions. Agences de voyage
©NCla1ère
En pleine épidémie de coronavirus, les passagers qui avaient prévu de prendre l’avion n'arrivent pas à se faire rembourser. Compagnies et agences de voyage imposent des avoirs. Le gouvernement a arrêté un projet de délibération visant à préserver la trésorerie de ces acteurs économiques.
La crise du coronavirus provoque également une crise économique dans le monde entier. Parmi les secteurs les plus touchés, ceux du transport aérien et du tourisme. Les compagnies et les agences de voyage tentent de survivre, mais cette survie passe parfois au détriment des consommateurs. Ainsi, les clients qui n’ont pas pu voyager n’arrivent pas à se faire rembourser leurs billets d’avion. 
 

« Pas à nous à en faire les frais »

« On comprend bien et on compatit bien avec la situation que vivent les agences de voyage en ce moment, mais ce n’est pas à nous en tant que clients, en tant que particuliers, à avoir à en faire les frais ».
Laurie M se serait bien passée de cette situation ubuesque. 
Ecoutez son témoignage recueilli par William Lecren. 

Voyages annulés témoignage Laurie



 

Le client doit avoir le choix

Pour l’Union Fédérale des Consommateurs, le client a acheté une prestation. Celle-ci ne peut être rendue, donc elle doit être remboursée. L’UFC Que choisir demande que le client ait le choix entre l’avoir et le remboursement. 
Françoise Kerjouan, de l’UFC que choisir

Voyages annulés itw Kerjouan


 

« Pas en capacité de rembourser » 

Les agences de voyage, de leur côté, expliquent qu’elles ne peuvent se permettre de rembourser les billets d’avion non-utilisés par les clients.
Elles n’ont qu’une option, proposer un avoir. Les paiements ont déjà été reversés expliquent-elles.
Vaea Frogier, présidente du syndicat des agences de voyage. 

Voyages annulés itw Frogier



 

Le texte devant le Congrès jeudi

La loi pourrait donc évoluer prochainement dans le sens des compagnies et agences de voyage au détriment des consommateurs.
Le Congrès doit étudier jeudi le projet de délibération du gouvernement qui prévoit d’autoriser les compagnies aériennes et les agences à fournir des avoirs sur une durée de 18 mois. 
Thierry Santa, le président du gouvernement, l’évoquait dans la matinale radio avec Charlotte Mestre ce mardi. 

Voyages annulés itw Santa