Blocage au siège d’Enercal

énergie
Blocage Enercal
©Cédrick Wakahugnème
Le siège d’Enercal est bloqué ce mardi, à Nouméa, par l’Intersyndicale CFE-CGC, Cogetra, Usoenc et USTKE. Elle demande au gouvernement, le principal actionnaire, de rendre le système tarifaire plus libre pour endiguer le déficit de l'entreprise. 
 
Les salariés d’Enercal sont mobilisés devant le siège de l’entreprise depuis ce mardi matin. L’intersyndicale profite de la réunion du conseil d’administration de l’entreprise, ce mardi après-midi, pour se faire entendre.
Elle veut « marquer le coup » une nouvelle fois auprès du gouvernement, qui est le principal actionnaire d’Enercal, au sujet de la situation préoccupante de l’entreprise due au déficit du système électrique. 
 

Un déficit du système électrique 

La CFE-CGC, la Cogetra, l’Usoenc et l’USTKE souhaitent l’adoption de mesures d’urgence afin de « stopper l’hémorragie financière du modèle tarifaire ». Le modèle actuel est en effet déséquilibré, selon l’intersyndicale, et conduit à « un déficit estimé entre 4 et 5 milliards de francs ».
Un déficit aujourd’hui « porté par Enercal seulement », rappelle Lyonel Figueras, l’un des porte-paroles (CFE-CGC) de l’intersyndicale. « Aujourd’hui, ce modèle est mal paramétré », estime Lyonel Figueras, tout en faisant référence à la Métropole, où le « modèle d’affaire est régulé, de sorte que tout le monde p(eut) gagner de l’argent pour le réinvestir dans ses infrastructures et ses activités »

Aujourd’hui, ce modèle est mal paramétré

Lyonel Figueras, un porte-parole de l'intersyndicale

 

Réformer le modèle tarifaire 

L’intersyndicale est favorable à une réforme du modèle tarifaire, afin de permettre à Enercal de retrouver une trésorerie équivalente à son niveau de performance financière. « Il faut sortir Enercal, une entreprise pays, (de cette) mauvaise passe », lance Lyonel Figueras.
En 2019, un audit avait été demandé par le gouvernement et réalisé par la CRE (commission de régulation de l'énergie en France). Les syndicats demandent à ce que les préconisations de ce rapport soient appliquées.
La mobilisation de l’intersyndicale est relayée dans les antennes d’Enercal du pays. Une permanence téléphonique est assurée pour répondre aux abonnés.