Branle-bas de combat pour rétablir une situation normale à Lifou

cyclones
Photo dégâts cyclone Donna Lifou Qanono maison sans toit mai 2017
Une maison ravagée par Donna à la tribu de Qanono, près de Wé. ©NC la 1ère / José Solia
Lifou vit encore au rythme du cyclone Donna qui a touché la Nouvelle-Calédonie en début de semaine. Plus exactement des dommages et perturbations que le phénomène a laissés sur l’île. Une centaine de professionnels et de bénévoles s'y activaient aujourd’hui, en soutien à la population.
Au moins 123 habitations détruites à Lifou. A la mi-journée ce vendredi 12 mai, c'était le triste chiffre, encore provisoire, des dégats infligés aux foyers de Lifou par le cyclone Donna. Sans parler du mal fait aux infrastructures en tous genres et aux champs.

Photo dégâts cyclone Donna Lifou tribu Mou bananiers (mai 2017)
Les bananiers ont pris cher, ici à Mou. ©NC 1ère / José Solia

Au moins douze établissements scolaires ont été endommagés. Mais partout, l’heure est au nettoyage et aux réparations. Le bruit des tronçonneuses en action s'est beaucoup fait entendre ce vendredi, à Lifou. C'est qu'il y en avait, des arbres à dégager. 

Photo nettoyage dégâts cyclone Donna Lifou tribu Mou tronçonneuse (mai 2017)
©NC 1ère / José Solia


Le Rimap en mission de soutien

Pour donner la main à la population et aux agents, le Casa des forces armées en Nouvelle-Calédonie a débarqué ce matin un détachement du Rimap-NC, plus exactement des militaires du 8e Rima. Avec pour principale mission d'aider les habitants qui ont perdu leurs maisons à les reconstruire. Des soldats se trouvaient déjà au travail à la tribu de Luecila, où ils ont nettoyé le faré détruit. Ces militaires vont rester en appui à Lifou cinq jours. 

Photo dégâts cyclone Donna Lifou tribu Qanono mai 2017
Tôles emportées, toujours à Qanono, Lifou. ©NC 1ère / José Solia

Du fret d'urgence

L’avion militaire a effectué une autre rotation en fin de matinée pour amener du fret d’urgence supplémentaire : 55 kits d’hygiène, 70 kits de cuisine, 70 kits de reconstruction, 140 bâches, six mètres cubes de vêtements. Les bénévoles de la Croix-Rouge et l’Unité d’intervention de la Sécurité civile ont été relevés, un renfort qui doit rester à Lifou jusqu’à dimanche. 

Photo Casa avion militaire Lifou secours cyclone Donna (mai 2017)
Le Casa des Fanc a effectué plusieurs rotations sur Lifou pour y acheminer hommes et matériels. ©Sécurité civile


Des écoles prêtes pour la rentrée

L’objectif reste la sécurisation des équipements publics et en particulier des établissements scolaires. Les écoles primaires de Jozip et de Traput, ainsi que les collèges de Hnathalo et Havila devraient être fin prêts pour la rentrée de lundi prochain. Dans le secteur du tourisme, les hôtels L’Oasis et Drehu Village ont réouverts aujourd’hui.

Photo nettoyage dégâts cyclone Donna tribu Mou Lifou tractopelle (mai 2017)
Engin en action à Mou. ©NC 1ère / José Solia

Problèmes électriques

D’après le bilan communiqué à 16h45 par la Sécurité civile, toutes les routes sont carossables. Le réseau d’eau potable est entièrement opérationnel. Restaient la centaine de foyers toujours privés d’électricité. Les techniciens d’EEC se sont activés pour intervenir sur ces  raccordements privés. Les pompiers de Lifou ont quant à eux poursuivi l’évaluation des dégâts sur le Plateau. Entre la Sécurité civile, les services techniques, les pompiers locaux, les militaires du Rimap, la Croix-Rouge et les techniciens des opérateurs électriques et de téléphonie, une centaine de professionnels et de bénévoles ont été à pied d’œuvre aujourd’hui pour permettre le retour à la normale.

Photo dégâts cyclone Donna Lifou tribu Qanono mai 2017
Un foyer ravagé à la tribu de Qanono. ©NC 1ère / José Solia


Enveloppe du gouvernement, subvention de Nouméa

Hier, les autorités (commune de Lifou, province des îles, Nouvelle-Calédonie) ont survolé Lifou prendre la mesure de la situation. Philippe Germain, le président du gouvernement, a annoncé le déblocage du fonds de garantie de l’Etat pour les premiers secours et d’une enveloppe de cinq millions de francs pour les communes les plus touchées par Donna. Le soir, le conseil municipal de Nouméa a voté une subvention exceptionnelle de un million à Lifou, à titre de solidarité. 
Photo dégâts cyclone Donna Lifou (mai 2017)
Après le passage de Donna, à Lifou. ©NC la 1ère / José Solia


Appel aux dons

Et en parrallèle, le Secours catholique a lancé un appel aux dons « suite au passage consécutif de Cook et Donna ». Il demande aux particuliers et aux entreprises de contribuer en offrant des matériaux de construction ou par de l'argent - les chèques doivent être endossés avec la mention « urgences cyclones ».
 
A retrouver dans le journal télévisé de ce vendredi 12 mai à partir de 19 h30. A voir également le reportage consacré à la situation à Ouvéa au JT d'hier, jeudi.

©nouvellecaledonie