publicité

La brigade de prévention de la délinquance juvénile forme les CPE

Suite et fin de notre série consacrée à la Brigade de prévention de la délinquance juvénile. La BPDJ a rencontré en début de semaine une quinzaine de conseillers principaux d’éducation au Collège de Koutio. Tous ont un objectif commun : faire baisser la délinquance des jeunes Calédoniens.

© NC1ère/Malia Noukouan
© NC1ère/Malia Noukouan
  • Malia Noukouan (CM)
  • Publié le
Les chiffres sont inquiétants : l’an dernier 2130 mineurs étaient mis en cause dans des faits de délinquance, principalement des vols. 40% d’entre eux étaient âgés de 13 à 15 ans. Alors dans les établissements scolaires on se mobilise aussi. 
Travailler en équipe, main dans la main, pour prévenir les faits de harcèlement et de discrimination en milieu scolaire, c’est l’objectif du Vice rectorat et de la gendarmerie nationale, représentée ici par la BPDJ. 

Pour un climat scolaire serein

En ce sens, une convention a été signée le 29 mai dernier, dans l’intérêt des élèves. Comment prévenir les dérives et lutter contre les violences dans les établissements scolaires ? C’est tout l’enjeu de ce nouveau partenariat. Les explications de Jérôme Clément, l’inspecteur d’Académie en charge des établissements au Vice Rectorat.

Un travail commun dans le même but

La BPDJ joue donc un rôle essentiel dans la prévention de la délinquance dans les établissements scolaires. Elle tentera de répondre au mieux à chaque problématique, précise l’adjudante Céline Cuvillier, commandant de la BPDJ.

Les parents doivent aussi se mobiliser

Dans cette démarche collective, les conseillers principaux d’éducation occupent aussi une place importante car ils sont au plus près des élèves. Mais pour qu’il y ait des résultats, tous les acteurs, internes et externes, doivent se mobiliser, y compris les parents. C’est la position de Charles Kawa, CPE au collège de Thio.

 

Pour renforcer cette communication école-gendarmerie, il existe un référent scolaire dans chaque unité de gendarmerie du territoire. Il reste l’interlocuteur privilégié.
 
La Brigade de prévention de la délinquance juvénile sera officiellement inaugurée ce lundi 10 juillet 2017, à la caserne Bailly, à Normandie.
Pour toute information complémentaire, vous pouvez prendre contact avec la brigade de prévention de la délinquance juvénile à l’adresse suivante : bpdj.comgendncwf@gendarmerie.interieur.gouv.fr ou par téléphone au 29 56 91.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play