nouvelle calédonie
info locale

Budget, produits sucrés, calendrier scolaire, feux, Nouvelle-Zélande : l’actu à la 1 du mardi 10 décembre 2019

l'actu du matin
Actu à la 1 du 10 décembre 2019
©NC la 1ere et Calvin Kingi
L'essentiel de l'actualité en Nouvelle-Calédonie et dans la région avec le projet de budget primitif validé au gouvernement, la taxe sur les produits sucrés, un changement du calendrier scolaire, des incendies en cours mais celui du Mont-Dore éteint, ou la dramatique éruption de White island.

Le gouvernement livre son projet de budget

Le budget primitif de la Nouvelle-Calédonie pour 2020 a été adopté hier, par dix membres du gouvernement - Philippe Germain s’est abstenu. Un budget construit sur le scénario d’une croissance à 1 %, avec maîtrise des dépenses de fonctionnement, et investissement à hauteur de 8,1 milliards. Il sera soumis au Congrès les 26 et 27 décembre. 

Vers une taxe sur les produits sucrés 

La même séance collégiale du gouvernement a vu émerger la fameuse «taxe sucre» : une redevance comportementale qui s’appliquerait à certains produits. L’exécutif calédonien a adopté un avant-projet de loi du pays en ce sens, qui doit lui aussi être soumis au Congrès. Seraient concernés les boissons qui contiennent du sucre, mais aussi les glaces, les confiseries, le chocolat ou encore les préparations à base de cacao.  

La cagnotte du Téléthon annoncée à la baisse

Les promesses de don pour le Téléthon en Nouvelle-Calédonie ont atteint 2,8 millions cette année, contre 4,2 l’an dernier, annonçait hier midi le coordinateur local de l’événement. Il reste encore des animations d’ici à samedi, et la possibilité de participer à l'élan de générosité. Mais le chiffre définitif, attendu mi-décembre, s'annonce à la baisse.  

Le rythme scolaire modifié

En cette dernière semaine d’école, on apprend quel sera le calendrier scolaire pour les trois prochaines années. A savoir le retour au rythme de sept semaines de cours suivies de deux semaines de vacances. La rentrée est toujours calée au 17 février. Mis la fin de l’école est désormais fixée au 18 décembre 2020.  

A l’école de La Tamoa, saccagée, la classe reprendra jeudi 

Pas d’école aujourd’hui et demain pour les quelque 200 élèves du groupe scolaire Jean-Ounou-Cottin, à La Tamoa. Ordinateurs détruits, fournitures dispersées, trou dans le mur, bris de verre : l’établissement a été saccagé durant le week-end. La classe reprendra jeudi, à la veille de la fin d’année, pour ne pas priver les enfants des festivités de Noël qui étaient prévues.
 

La suite du DNB

Les épreuves du brevet des collèges ont commencé hier matin, par le français, pour les plus de 4 000 candidats calédoniens. Ils enchaînent ce matin avec l’histoire-géo et les sciences.
 

«Job dating» à l’université

Un «job dating» se déroulait hier après-midi sur le campus universitaire de Nouville. Près de 80 étudiants, admis dans les cinq licences professionnelles que propose l’UNC, ont rencontré  une trentaine d’entreprises. Le but était de convaincre, et d’obtenir un contrat d’alternance pour la rentrée 2020.
 

Des nouvelles plus ou moins bonnes sur le front des feux

Seize feux étaient recensés hier, en fin d’après-midi, à travers la Calédonie. A Néhoué dans le Grand Nord, à Kouaoua, à Thio dans la forêt de Saille, où la mission des pompiers était de protéger les captages d’eau qui alimentent les tribus. Dans le col de Nassirah où l’incendie a été fixé. De même que celui de Pidjen, à Koné. 
Et une nouvelle tombée hier matin : le grand incendie de La Coulée déclaré éteint au dixième jour, après la perte d’une cabane habitée et de 2500 hectares. 
 

L’éruption meurtrière d’un volcan néo-zélandais  

Dans la région, ce drame survenu hier dans un site touristique de Nouvelle-Zélande. Le volcan de White island, dans la Bay of Plenty située au Nord, est entré en éruption alors qu’une cinquantaine de touristes se trouvaient sur place. Non seulement cinq morts ont été décomptés, ainsi qu’une vingtaine de blessés, mais la police a laissé entendre qu’il n’y avait plus d’espoir de retrouver les disparus. 

La Ouaménie polluée

Dans l’Ouest calédonien, l’association Ensemble pour la planète et une habitante de Boulouparis dénoncent une pollution de la rivière Ouaménie sur une quinzaine de kilomètres. Elle serait intervenue après des délestages massifs depuis une retenue collinaire située en amont. Victimes de la sécheresse, les agriculteurs en ont besoin pour irriguer leurs champs. Mais l’eau déversée est chargée de matières en suspension qui impactent les écosystèmes.
 

Qui avait le plus bel étal?

On connaîtra ce soir le palmarès du premier concours d’étals organisé par l’Interprofession fruits et légumes, dans lequel une trentaine de commerçants se sont engagés. Annonce des résultats prévue à Nouméa, à 18 heures. 
 

Retour sur une panne à Païta

Des dépôts de poussière et de sel sur les isolateurs : ce serait la cause de la panne électrique subie dimanche par les habitants du littoral de Païta. En tout, 825 foyers privés de courant, parce que la pluie n’a pas naturellement lavé les réseaux moyenne et haute tension, expliquait hier la société Enercal.
 

Rendez-vous de Noël

Les préparatifs s’accélèrent. Les artisans d’art poursuivent leur marché des fêtes à la maison de artisans. Le spectacle gratuit programmé ce soir à la Féérie de Nouméa est la comédie musicale Chat alors !. Les «Maisons du père Noël» se sont allumées. Et celui du Mont-Dore prépare sa tournée des quartiers. 
La liste des animations mise à jour : 

Une championne change de cap

La meilleure windsurfeuse calédonienne s’envole vers d’autres horizons. Lilou Granier quitte le monde sportif pour se consacrer exclusivement à sa future carrière professionnelle, dans la Marine. Son but est de devenir pilote de l’aéronautique navale.
Publicité