publicité

Les bureaux de Calédonie Ensemble au Congrès ont été perquisitionnés

Alors que les différentes forces politiques ont rendez-vous au Comité des signataires qui commence ce vendredi à Paris, une perquisition a été menée au Congrès dans les locaux de Calédonie Ensemble. Elle s'inscrit dans une enquête pour des soupçons d'emplois fictifs. 

Bâtiment du Congrès de la Nouvelle-Calédonie. © DR
© DR Bâtiment du Congrès de la Nouvelle-Calédonie.
  • NC la 1ere et La 1ere
  • Publié le , mis à jour le
Les locaux de Calédonie Ensemble au Congrès ont fait ce jeudi matin l'objet d'une perquisition, a confirmé le Parquet de Nouméa. Une enquête a en effet été ouverte sur des soupçons d'emplois fictifs qui auraient bénéficié à des proches ou à des membres du parti non indépendantiste dirigé par Philippe Gomès. Enquête qui repose entre les mains d'un juge d'instruction.
 

Réaction de Philippe Michel

Cette perquisition survient à la veille du Comité des signataires prévu ce 14 décembre à Paris, auquel participe entre autres le président du groupe Calédonie Ensemble au Congrès. Regardez la réaction de Philippe Michel recueillie à Paris à la sortie du ministère des Outre-mer, après un entretien avec Annick Girardin en vue du Comité des signataires. Il explique être serein et affirme que Calédonie Ensemble fera la démonstration que "son action s'inscrit dans le respect des règles".

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play