La Cafat retrouve un conseil d'administration, mais...

social
cafat
©NC 1ère
La Cafat a un nouveau conseil d’administration. Sa composition a été arrêtée ce mardi par le gouvernement... 4 sièges sont attribués au Medef, 2 à la CPME. La précédente distribution avait été annulée le 15 juin dernier par le tribunal administratif sur un recours du Medef. 
La décision du gouvernement redonne donc une capacité d’action à la Cafat. Mais pour combien de temps, si la bataille entre les organisations patronales se poursuit?
 
Des comptes 2016 toujours pas arrêtés, 15 milliards de dettes auprès des provinces et du CHT, une impasse budgétaire de 2 milliards pour le Ruamm d’ici fin 2017… La situation budgétaire de la Cafat est critique, et la vacance d’administrateurs au cours du mois écoulé tombait au plus mal. L’arrêté du gouvernement en date d’hier remet en selle le conseil d’administration, et entérine la décision du tribunal administratif quant à la représentativité du Medef.
Ce dont se réjouit José Aparisi, administrateur au sein de la Cafat et membre du comité directeur du Medef pour le BTP.

La présidente de la CPME Cherifa Linossier exprime aussi sa déception, vis-à-vis de cette nouvelle répartition, et affirme ne pas fermer la porte à des recours, voire à un boycott.


Du côté des syndicats de salariés, on se réjouit de fait que le travail puisse reprendre au sein du conseil d’administration. En revanche, Jean Pierre Kabar, le secrétaire général de la Cogetra et administrateur de la Cafat regrette lui aussi que la question de la représentativité patronale ne soit pas réglée.


La question de la représentativité des organisations patronales a été tranchée en métropole, au premier trimestre 2017….


Les Outre-mer en continu
Accéder au live