Calédonie Ensemble: dialoguer avec les indépendantistes sans renier ses convictions

politique
Calédonie Ensemble : 3e conseil politique
Le Conseil Politique de Calédonie Ensemble s’est réuni, vendredi soir, à l’Université de la Nouvelle-Calédonie à Nouville. Militants et adhérents sont venus nombreux. Selon l'organisation, il y avait 400 personnes dans l'amphithéâtre.
Le 3ème conseil politique du parti s’est ouvert avec un vibrant hommage vidéo et témoignages à l'appui, à Robert Frouin, ancien maire de Koumac, décédé le mois dernier.

Victoires aux municipales de Sarraméa et de Bourail
De vives félicitations ont été adressées aux équipes municipales qui ont remporté les élections de Sarraméa et de Bourail. Devant l'assistance venue en nombre, Alexandre Nemeubreux explique notamment qu'il a été réélu à Sarraméa avec le soutien de certains indépendantistes, car selon lui, ils ont su reconnaître et valider le travail mené jusqu'à présent sous sa mandature.
Cette élection est à l'image de l'un des messages fondamentaux de la campagne référendaire de Calédonie Ensemble à savoir : maintenir le dialogue avec les indépendantistes.
Selon Philippe Gomès, "discuter avec l'autre, c'est une preuve de respect et non une preuve de faiblesse et ce n'est en aucun cas, renier ses convictions : le maintien de la Nouvelle-Calédonie dans la France."

Un bilan des "rencontres citoyennes "
Elles ont été organisées à  Nouméa, à Dumbéa, à Koumac, à Lifou et à Koné.  Plusieurs dizaines de rencontres à venir ont été annoncées sur l'ensemble du pays dont probablement Pouébo où le député de la seconde circonscription a pu inauguré en début de journée, une centrale électrique au fil de l'eau .
Philippe Gomès a insisté sur le fait que ses collaborateurs se rendaient sur le terrain, n'hésitant pas à se rendre dans les communes "indépendantistes", des municipalités à conquérir pour un "NON massif à l'indépendance".
Un tâcle, ici, lancé aux autres formations non-indépendantistes qui, selon lui, restent cantonnées au Grand Nouméa.

Calédonie Ensemble a ensuite abordé plusieurs sujets d’actualité et notamment la sortie du groupe de dialogue sur le « chemin de l’avenir » de Sonia Backès, de Pierre Frogier et de Gil Brial ainsi que l’explosion de la "Plateforme".
Philippe Gomès a rappelé l'un des engagements fort de cette déclaration commune du 15 juin 2017 :

"éviter que le référendum conduise à des surenchères, à des tensions, voire à des violences au risque d’anéantir tout ce que nous avons patiemment construit depuis près de trente ans."


Pour Calédonie Ensemble, pas question de rompre le dialogue à quelques mois du référendum. Le député Philippe Gomès au micro de Clarisse Watue.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live