La Calédonie semble se mobiliser davantage au second tour

politique
Photo élection deuxième second tour mairie nouméa présidentielle 7 mai 2017
Selon le chiffre transmis par le haut-commissariat, le taux de participation des électeurs à 12h05, en Nouvelle-Calédonie, au second tour de l'élection présidentielle, était de 25,43 %. Presque cinq points de mieux que le 23 avril à la mi-journée, pour le premier tour.  
47 millions d’électeurs français sont appelés aux urnes ce dimanche, pour le second tour de l’élection présidentielle, afin de désigner le futur président de la République. Parmi eux, un peu plus de 189 000 Calédoniens. Seuls 48 % se sont déplacés il y a quinze jours pour le premier tour. Qu’en sera-t-il aujourd’hui ? Selon les autorités locales, tous les bureaux de vote de Calédonie ont ouvert normalement à 8 heures, ils fermeront leurs urnes à 19 heures. Et selon le haut-commissariat, à 12h05, 25,43% des électeurs calédoniens inscrits s’étaient exprimés. C’est quasiment cinq points de mieux qu’au premier tour à midi, à savoir 20,61 % selon le chiffre officiel définitif.

Equivalent à Nouméa 

A la mi-journée aujourd’hui, la participation était équivalente à celle du premier tour au Mont-Dore. De même à Nouméa, où plus de 62 000  électeurs sont inscrits, dans 56 bureaux de vote : à 11h15, ils présentaient 26,62 % de votants. A la tranche horaire le jour du premier tour, c’était 26 %. Au n°55 de l’école Serge-Laigle à Tina, qui compte 1250 électeurs inscrits, l’affluence était par exemple importante dès l’ouverture, le 23 avril. Ce matin, il n’y avait pas du tout de file d’attente.

Photo Nouméa bureau de vote hôtel de ville mairie deuxième second tour élection présidentielle (7 mai 2017)
A l'hôtel de ville de Nouméa, un bureau de vote bien gardé !

Plus de mobilisation à Dumbéa, Païta... 

Par contre, on a davantage voté ce matin que le matin du 23 avril à Dumbéa, à Païta, à La Foa, Koné, Hienghène ou Poindimié. Même chose aux Loyauté, 21 000 électeurs, en première ligne pour le passage du cyclone Donna. La participation y restait basse, mais meilleure qu’au premier tour à Lifou ou à Maré. 

Maré aussi

Maré et ses treize bureaux de vote qui présentaient le plus gros pourcentage d’abstention de Calédonie lors du premier volet de la présidentielle, presque 91 %. Les Si Nengone paraissent se déplacer davantage, ce dimanche : à 9h30, le bureau numéro 1 situé à la mairie à Tadine décomptait 27 votants sur 517 inscrits. Ça n’a pas l’air beaucoup, mais ils étaient deux à la même heure au premier tour ! Et ces 25 électeurs représentaient déjà 50 % de mieux que sur toute la journée de vote du 23 avril.

 


Photo bureau de vote Païta deuxième second tour présidentielle (7 mai 2017)
Le matin du dimanche 7 mai, à Païta. ©NC 1ère / Martine Nollet

Encore timide, mais plus important tout de même, à Lifou

A Lifou, peu avant midi, le taux de participation tournait autour de 5 %, et le mauvais temps n’étant pas encore trop fortement marqué sur Drehu, la météo ne pouvait pas suffire à expliquer cette timidité. Mais cela représente un mieux : cette participation était de trois % à la même heure le 23 avril, qui s’était fini sur une participation de seulement 14 % à Lifou.

En progression à Koné

En province nord,  31 % des 42 000 électeurs avaient voté le 23 avril. A Koné, la mobilisation se fait plus dense qu’au premier tour. Dans le bureau test de la salle Au Pitiri, plus de 30% des électeurs ont fait le déplacement ce matin. Dans les tribus également, on a voté, comme à celle de Baco, 399 inscrits, à quelques pas du village et à l’entrée de la transversale Koné-Tiwaka. Exemple avec la septuagénaire Juliette Wabéalo : abstentionniste du premier tour, elle a fait la démarche pour le second, car il y un caractère particulier.

 


Capture bureau vote Tadine Maré second deuxième tour élection présidentielle (7 mai 2017)
A Maré, le bureau de vote de la mairie, à Tadine, au matin du dimanche 7 mai. ©NC 1ère / Sylvie Hmeun

Plus de jeunes remarqués à Poindimié

Direction la côte est, avec un peu plus de 4000 inscrits à Poindimié, qui présentait  32 % de participation il y a deux semaines. Cette fois, davantage de jeunes semblent s’être déplacés dans les bureaux de vote, sept en tout. De façon générale, la participation apparaissait, pour la matinée, plus importante qu’au premier tour. L’une des raisons avancées par les électeurs interrogés : le choix réduit à deux candidats au lieu de onze.

Par consigne ou par sens du devoir, à Kunié

Tout au sud, voyons l'île des Pins, plus de 1 600 inscrits. Plus de 200 personnes avaient voté avant midi. Si beaucoup de Kunié ont boudé le premier tour (24 % de participation seulement), cette fois-ci ils semblent être davantage à répondre à l'appel des urnes, certains motivés par des consignes de vote ou encore par un devoir de citoyen. La prochaine donnée officielle quant à la participation à cette seconde journée de vote en Nouvelle-Calédonie devrait être transmise aux alentours de 17 heures.