Calédoniens ailleurs : Charles Baudry, l’envie de faire connaître son pays

diaspora
Calédoniens ailleurs : Charles Baudry, l’envie de faire connaître son pays
Calédoniens ailleurs : Charles Baudry, l’envie de faire connaître son pays ©Charles Baudry
Nombre de nos compatriotes font le choix de quitter la Nouvelle-Calédonie. Études, recherche d’emploi, envie d’ailleurs, les raisons sont multiples. Mais qui sont ces Calédoniens qui tentent l’aventure ailleurs ? Cette semaine, Charles, communicant.
« C’est important pour moi de communiquer sur la Nouvelle-Calédonie car notre île est parfois méconnue, j’aimerais la faire connaître au plus grand nombre ».  Curieux, autodidacte, touche-à-tout, Charles conjugue au quotidien ses deux passions : son pays et la communication. Une activité qui s’est imposée comme une évidence pour le métis kanak quand il s’est installé en Europe.  
 
Titulaire d’un BTS Management Unité Commercial, Charles a toujours été sociable et dynamique.  Pendant ses études,  le jeune homme originaire de l’Ile des Pins devient le président de l’Association Partner et participe à l’organisation du salon de l’étudiant.  Après son diplôme, le Calédonien décide de partir à l’aventure. Il s’envole en 2012 pour Londres. Pendant un an, il travaille dans le domaine médical. Confronté à la méconnaissance des Britanniques à propos de la Nouvelle-Calédonie, c’est à cette époque que Charles décide de mieux faire connaître son Caillou.  « Quand je suis arrivé, personne ne connaissait la Nouvelle-Calédonie, cela m’a choqué.  Je me suis dit que ça serait un challenge de mieux faire connaître mon île ».   
C’est lors de son séjour à Londres que Charles a voulu communiquer sur la Nouvelle-Calédonie
C’est lors de son séjour à Londres que Charles a voulu communiquer sur la Nouvelle-Calédonie ©Charles Baudry

Sur les réseaux sociaux, le jeune homme relaye toutes les informations concernant le Territoire et la région Pacifique. « Parfois, certaines infos n’étaient qu’en anglais, je traduisais en français pour mieux les relayer ».  Après un bref retour sur le Territoire pour raisons familiales, Charles s’installe à Paris en 2014.  Il poursuit son entreprise de promotion du Caillou. Il fait des petits boulots et surtout intègre le Collectif SIAPO, qui met à l’honneur les artistes du Pacifique en métropole. Community manager  de l’association, Charles s’occupe également de l’événementiel et des relations presse. « En métropole, on connaît mal l’Océanie et encore moins les arts du Pacifique. Ca me plait de faire découvrir nos langues et nos cultures. Avec le SIAPO nous avons de belles retombées. » 
Membre du SIAPO, Charles contribue à faire la promotion de la culture calédonienne et océanienne
Membre du SIAPO, Charles contribue à faire la promotion de la culture calédonienne et océanienne ©Charles Baudry

Deux ans plus tard, grâce à son réseau, il intègre le CREFOM – le Conseil Représentatif des Français de l’Outre-mer -  en tant que bénévole puis en tant que salarié. Il participe notamment à l’organisation des deux premiers dîners de l’institution donnés en présence du président de la République, de nombreux ministres et représentants de l’Outre-mer.  Mû par l’envie de se concentrer sur la communication et les médias, il quitte le CREFOM au bout d’un an. Il se lance dans la photo et débute une collaboration avec Radio VL, une web radio animée par des jeunes. Le Calédonien s’occupe de la programmation ; c’est à lui de trouver les artistes qui seront invités dans les émissions.   Aujourd’hui toujours aussi impliqué dans le  SIAPO, bénévole pour Radio VL, Charles pense à son avenir. Un futur qu’il envisage en Nouvelle-Calédonie.  « Cela fait cinq ans que je suis parti,  mes proches et mon Caillou me manquent ». 

Membre du SIAPO, Charles explique pourquoi il aime faire la promotion de son pays :  
Membre du SIAPO, Charles explique il aime faire la promotion de son pays

par ambre@lefeivre.info 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live