publicité

Calédoniens ailleurs : Christophe Luanana, un esprit de persévérance

Nombre de nos compatriotes font le choix de quitter la Nouvelle-Calédonie. Etudes, recherche d'emploi, envie d'ailleurs, les raisons sont multiples. Mais qui sont ces Calédoniens qui tentent l'aventure ailleurs ? Cette semaine, Christophe Luanana, étudiant en mécanique aéronautique.

Calédoniens ailleurs : Christophe Luanana, un esprit de persévérance © DR
© DR Calédoniens ailleurs : Christophe Luanana, un esprit de persévérance
  • Par Ambre Lefeivre
  • Publié le
Bricoleur, touche-à-tout, depuis petit, Christophe est passionné de mécanique. C’est tout naturellement dans cette voie-là que le Calédonien décide de faire ses études.

Au lycée, l’étudiant, originaire de la tribu de Wiwatul à Lifou, choisit de faire un bac pro spécialisé en maintenance des systèmes énergétiques et climatiques. Une décision qui ne lui convient guère. Peu intéressé, démotivé, le jeune homme décide bientôt de quitter le lycée. Encouragé par sa mère, il rejoint le RSMA- NC à Koumac. Pendant six mois, le Kanak est formé aux métiers du bâtiment. Une expérience bénéfique pour Christophe. «Ca m’a plu et j’ai appris beaucoup de choses, la motivation, la cohésion, la discipline. Cela m’a apporté une vraie expérience.» De retour à Lifou, Christophe est décidé à faire ce qu’il aime et à ne rien lâcher. Il se renseigne sur les différentes formations concernant la mécanique. Il arrête son choix sur un bac pro en maintenance industrielle. Le Calédonien se tourne alors vers la MIJ pour mener à bien son projet. L’organisme lui conseille d’acquérir de l’expérience pour augmenter ses chances. En 2015, le jeune homme effectue ainsi un stage en maintenance poids lourds chez Volvo Trucks.

Le Calédonien est un passionné de mécanique © DR
© DR Le Calédonien est un passionné de mécanique

L’année suivante, entre deux petits boulots, Christophe continue ses démarches. Epaulé par la DFPC, il passe des entretiens et les tests nécessaires à l’acceptation de son dossier.  En novembre 2016, la bonne nouvelle arrive. Le Kanak est admis à l’Agence nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes (AFPA) de Bordeaux. En mars 2017, il s’envole pour le Sud-ouest de la France. Si l’adaptation ne pose aucun problème, l’étudiant rencontre quelques difficultés en cours. «J’ai eu du mal avec le vocabulaire très spécifique.» Loin de se décourager, le Calédonien s’accroche. «J’ai beaucoup travaillé chez moi et surtout j’ai pu compter sur le soutien de mes collèges. Cette cohésion de groupe m’a permis d’avancer.» Au cours de sa formation, le Kanak se prend de passion pour la maintenance aéronautique. «Lors d’une visite d’expo sur les avions, j’ai rencontré un mécanicien spécialisé dans ce domaine. Il m’a donné goût à ce métier.» Musées, livres, vidéos, Christophe dévore dès lors tout ce qui touche à ce sujet.

Christophe a fait une formation en maintenance industrielle à Bordeaux © DR
© DR Christophe a fait une formation en maintenance industrielle à Bordeaux

Huit mois plus tard, son certificat en poche, le jeune homme continue sur sa lancée. Il contacte le CFA des métiers de l’aérien de Massy en région parisienne.  Le 20 avril 2018, il réussit les tests de sélection.  Une nouvelle page s’ouvre pour le Calédonien. En septembre, il entamera sa formation qui s’étale sur deux ans et qui lui permettra d’obtenir un équivalent bac pro. En attendant, il va travailler comme manufacturier. A 24 ans, Christophe est plus déterminé que jamais. «J’ai fait beaucoup d’efforts, j’ai persévéré», déclare le Calédonien qui appelle les «jeunes à profiter des opportunités qu’on leur donne.»

par ambre@lefeivre.info  1 524 340 923

Sur le même thème

publicité
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play