nouvelle calédonie
info locale

Calédoniens ailleurs : Jérôme Roumagne, étoile montante du cinéma

diaspora
Calédoniens ailleurs : Jérôme Roumagne, étoile montante du cinéma
Calédoniens ailleurs : Jérôme Roumagne, étoile montante du cinéma ©Camille Pinot
Nombre de nos compatriotes font le choix de quitter la Nouvelle-Calédonie. Etudes, recherche d'emploi, envie d'ailleurs, les raisons sont multiples. Mais qui sont ces Calédoniens qui tentent l'aventure ailleurs? Cette semaine, Jérôme Roumagne, réalisateur.
Il était une fois un jeune Calédonien tombé amoureux du cinéma au point de décider d’y faire carrière et de se retrouver en bas des marches du Festival de Cannes… Si ces mots pourraient décrire le pitch d’un film, ils racontent le parcours de Jérôme. Entre le Nouméen et le septième art, c’est une belle romance qui a débuté.  
 
Adolescent, c’est dans les salles de squash et non dans les salles obscures que le Calédonien s’illustre. Jérôme est un champion en herbe dans ce sport et intègre même le groupe espoir de Nouvelle-Calédonie. Pourtant la magie du cinéma le fascine déjà, le jeune garçon dévore les making-of de films et aime monter les petites vidéos de vacances de famille. Un loisir que remarque un jour un ami de ses parents qui l’encourage à poursuivre dans l’audiovisuel. Cette remarque fait mouche auprès de Jérôme. « Je me suis dit pourquoi ne pas faire une école de cinéma. C’est tellement génial de regarder un film, ça doit être génial de le faire ».  Un bac S en poche, ce Calédonien de cinquième génération pense un temps étudier l’architecture. Alors qu’il fait les démarches,  il décide également de s’informer pour faire une école de cinéma. De fil en aiguille, Jérôme passe un entretien auprès de l’3IS, l’Institut International de l’Image et du Son. Accepté, il s’installe en région parisienne en septembre 2012 pour y faire une classe préparatoire puis trois années de formation.   
De NC 1ère aux plateaux de cinéma, Jérôme s’est formé aux métiers de la caméra
De NC 1ère aux plateaux de cinéma, Jérôme s’est formé aux métiers de la caméra ©© Jérôme Roumagne / © Camille Pinot

Un choix qui réussit plutôt bien au Calédonien. Son court-métrage de première année, qu’il a coréalisé, est sélectionné pour être diffusé par la télévision japonaise.  « Au bout de deux semaines de cours, j’ai su que j’avais trouvé ma voie, trouvé ma place ».  En deuxième année, Jérôme se spécialise en intégrant le parcours « réalisation, mise en scène ». Dès lors, il va multiplier les stages pour se frotter au métier. En 2014, il effectue un stage chez NC 1ère  comme monteur et cadreur. L’année suivante, il est assistant de production chez DMLS Production qui s’occupe des Enfoirés. En troisième année, les plateaux de cinéma n’ont plus de secret pour lui. Il enchaine les expériences sur des projets de longs-métrages. A l’école, les courts-métrages coréalisés par Jérôme connaissent un certain succès. Diplômé en novembre 2016, il décroche ses premiers contrats comme assistant réalisateur.  
Avec son court-métrage "Respire", Jérôme vit une belle aventure cannoise
Avec son court-métrage Respire, Jérôme vit une belle aventure cannoise ©© Jérôme Roumagne / © Matthieu Trichet-Bouvet

Entre temps, son film de fin d’études baptisé Respire et coécrit avec sa camarade Marie Delsart  trace sa route. Sur les conseils de ses professeurs, le jeune homme l’avait proposé à plusieurs festivals.  Le film est ainsi accepté au Short Film Corner du Festival de Cannes 2017 et fera partie de la sélection officielle du Champs- Elysées Film Festival. Une reconnaissance inespérée pour Jérôme. « Etre sur la Croisette est un formidable tremplin ». A 23 ans, des étoiles plein les yeux et des projets plein la tête, ce jeune cinéphile ne « se voit pas faire autre chose que du cinéma ». En pleine écriture d’un long-métrage, le réalisateur rêve de retrouver la Nouvelle-Calédonie dans ses futurs projets. « J’aimerais faire un film d’animation sur les légendes kanak, sur les histoires du pays ».

A noter que le film "Respire" de Jérôme Roumagne sera diffusé pendant le festival du cinéma de la Foa,le dimanche 2 juillet à 11H30 en libre accès à l'epace "Culture Sud". 


La bande annonce du film "Respire"

par ambre@lefeivre.info 

« Respire » : Antoine, jeune homme atteint de mucoviscidose et passionné de course à pied, fait la connaissance à l’hôpital de Juliette,  une vieille dame acariâtre et caractérielle. Le duo que tout oppose décide alors de s’enfuir.

Réalisé par Jérôme Roumagne, écrit par le Calédonien et la scénariste Marie Delsart, « Respire » est un court-métrage porté par Marthe Villalonga et Victor Meutelet. Accepté au Short Film Corner du Festival de Cannes 2017 qui se tient du 17 au 28 mai, le film sera disponible sur le marché du court-métrage.


Publicité