publicité

Calédoniens ailleurs : Jonathan Delefortrie, à la conquête de la Silicon Valley

De nombreux jeunes font le choix de quitter la Nouvelle-Calédonie. Etudes, formation, recherche d’emploi, envie d’ailleurs, les raisons sont multiples. Mais qui sont ces Calédoniens qui tentent l’aventure ailleurs ? Cette semaine, Jonathan Delefortrie, ingénieur web chez Yahoo.

Le Calédonien est ingénieur web chez Yahoo. © Jonathan Delefortrie
© Jonathan Delefortrie Le Calédonien est ingénieur web chez Yahoo.
  • Par Ambre Lefeivre
  • Publié le , mis à jour le
« Le boom internet, le prestige de la Silicon Valley, les nouvelles technologies m’ont toujours inspiré depuis l’adolescence ».  A 29 ans, Jonathan est ingénieur pour Yahoo.  Installé en plein cœur de la Silicon Valley  à Sunnyvale (Californie), le jeune homme imagine et construit le web de demain. Passionné par son métier, le Calédonien y voit l’alliance idéale entre créativité, entreprenariat et ingénierie.

Pourtant, Jonathan revient de loin. « Je n’étais pas sérieux à l’école mais j’avais du potentiel ». Le jeune homme passe un bac pro vente au lycée Escoffier.  « En obtenant un bac pro, j’ai réalisé que j’avais beaucoup moins d’ouverture dans la suite de mes études que peut avoir un lycéen qui obtient un bac général ».  Jonathan ne se laisse pas abattre et pendant un an et demi, encouragé par ses parents, il enchaine les petits boulots pour se payer des études à l’étranger. En 2008, le Calédonien intègre l’Ecole Supérieure de Technologies Electronique, Informatique et Infographie (ESTEI) à Bordeaux. Jonathan obtient en 2011 son bachelor of sciences in computer graphics and multimedia puis son master en 2013 ainsi qu’une maitrise de chef de projet web. Audacieux et déterminé à aller au bout de son projet, l’étudiant effectue son stage de fin d’études à New York chez Makable, en débutant avec un niveau d’anglais très scolaire !  Six mois plus tard, le Calédonien parle couramment la langue de Shakespeare et obtient même un poste. Jonathan y reste six mois supplémentaires avant de rentrer en Nouvelle-Calédonie faute de visa. 
Jonathan vit à Sunnyvale avec sa compagne également Calédonienne © Jonathan Delefortrie
© Jonathan Delefortrie Jonathan vit à Sunnyvale avec sa compagne également Calédonienne
Le jeune homme profite de son séjour sur le Caillou pour  démarcher les entreprises qui le font rêver. Le Calédonien décroche un entretien avec le bureau de Londres de Yahoo, il est embauché dans la foulée par une start-up baptisée Check-out et trouve le temps de créer une application de livestreaming. En juin 2014, l’ingénieur s’installe dans la capitale anglaise pour travailler chez Check-out. Dans le même temps, après un long processus d’embauche, il est recruté par Yahoo en septembre de la même année.  Son rêve américain toujours en tête, le jeune homme demande sa mutation aux Etats-Unis en juillet 2015. Cinq mois plus tard, le Calédonien s’installe à Sunnyvale, le QG de Yahoo. « On est dans le futur ici, tout est possible dans la Silicon Valley, tout le monde a des idées à un million de dollar ! » En se tournant vers les  nouvelles technologies, Jonathan a choisi un secteur prometteur en « pleine explosion », estime le Calédonien qui reçoit une dizaine d’offres d’emploi par semaine. En travaillant pour Yahoo, l’ingénieur 2.0 concrétise son rêve. « Travailler pour cette entreprise est très gratifiant, très innovant, j’ai envie d’y faire une belle carrière ». Le prochain Steve Jobs ou Larry Page sera-t-il Calédonien ?
 
Regardez Joanthan Delefortrie parler de son choix de carrière dans le web :
Calédoniens ailleurs : Jonathan Delefortrie, à la conquête de la Silicon Valley
Calédoniens ailleurs : Jonathan Delefortrie, à la conquête de la Silicon Valley  -  Ambre Lefeivre

Par Ambre LEFEIVRE

Sur le même thème

publicité
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play