Calédoniens ailleurs : Merryl Dang se dessine un avenir coloré

diaspora
Calédoniens ailleurs : Merryl Dang se dessine un avenir coloré
Calédoniens ailleurs : Merryl Dang se dessine un avenir coloré ©Merryl Dang
Nombre de nos compatriotes font le choix de quitter la Nouvelle-Calédonie. Etudes, recherche d'emploi, envie d'ailleurs, les raisons sont multiples. Mais qui sont ces Calédoniens qui tentent l'aventure ailleurs ? Cette semaine, Merryl Dang, illustratrice en devenir.
« Je n’ai pas peur de découvrir  des domaines que je ne connais pas ». Titulaire d’un master en gestion environnementale, travaillant dans l’informatique et plus que tout, mordue de dessin, Merryl a un parcours aussi riche qu’atypique. Et la Calédonienne n’a pas peur de se lancer dans de nouveaux projets avec enthousiasme et détermination.
 
« D’aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours eu un crayon à la main ».  Si Merryl a la passion du dessin depuis petite, prenant des cours de ses 7 à 17 ans, c’est vers un parcours scientifique qu’elle se tourne une fois son bac S obtenu. La Calédonienne choisit l’environnement comme domaine d’étude. « J’ai toujours été sensible à ce sujet, j’ai toujours voulu protéger la nature ».  Elle s’installe à Gold Coast sans idée arrêtée de métier. Trois ans plus tard, diplômée d’un bachelor of sciences de la Griffith University, Merryl poursuit ses études en métropole.  Elle choisit de faire un master de recherche en Ecologie Fonctionnelle et Développement Durable à l’université de Montpellier 2. Un choix qu’elle ne referait pas aujourd’hui.  « J’étais un peu perdue quand je suis arrivée en France, je ne connaissais personne, j’ai choisi un stage proposé par un prof et j’ai regretté le côté non- professionnalisant ».  Diplômée en 2010, la Calédonienne se lance sur le marché du travail toujours à Montpellier.  
Merryl s’est lancée dans la BD et participe chaque année aux 23 heures de la BD
La Calédonienne s’est lancée dans la BD et participe chaque année aux 23 heures de la BD (l'évènement a comme symbole un lapin) ©Merryl Dang

Deux ans de petits boulots et d’intérim s’en suivent alors. Merryl ne baisse pas les bras et s’investit énormément dans des associations qui luttent pour la protection de l’environnement. Elle fait également une formation sur le développement durable.  Mais la Nouméenne ne trouve pas de travail en lien avec sa formation. « L’environnement est un domaine générateur de métiers, c’est une branche active mais qui est également très – trop- prisée des étudiants ».   Finalement, c’est dans le domaine informatique que Merryl trouve du travail.  « Très portée sur l’informatique » et par le biais de son conjoint, elle est recrutée par un prestataire de services spécialisé dans le support informatique. A la fin de l’année 2012, la jeune femme débute comme technicienne support au rectorat de Montpellier. Motivée par ce nouveau métier, Merryl fait même une formation au CNAM le soir et obtient un certificat de développement web.  
BD, huile, aquarelle, acrylique, Merryl s’essaie à toutes sortes de techniques
BD, huile, aquarelle, acrylique, Merryl s’essaie à toutes sortes de techniques ©Merryl Dang

Si Merryl a connu quelques galères, son crayon ne l’a jamais quitté.  Inspirée par les contes de fées, la mythologie, ayant une affection toute particulière pour Alice au pays des merveilles, Merryl est une touche-à-tout. Huile, aquarelle, pastels, BD et même tablette graphique, elle explore constamment de nouvelles techniques. Elle lance son blog en 2009 où elle croque son quotidien sous forme de BD.  Passionnée, elle ne rate jamais depuis 2010, les 23 heures de la BD et obtient en 2016 un prix au Festival de la BD de Sérignan.  Aujourd’hui Merryl a envie d’aller plus loin.  Elle souhaite devenir illustratrice. « Cela fait un an et demi que je me dis que j’aimerais évoluer vers un niveau professionnel, qu’il faut que je progresse suffisamment pour vivre de mes dessins ».  Pour se faire, elle continue de se former, souhaite lancer un site pour pouvoir se constituer un magasin et s’investit sur les réseaux sociaux. Trentenaire, enceinte de son premier enfant, Merryl se lance dans de nouveaux défis et si l’avenir peut être incertain, il s’annonce néanmoins épanouissant et coloré.

Découvrez quelques dessins de Merryl : 
Découvrez quelques dessins de Merryl
par ambre@lefeivre.info 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live