nouvelle calédonie
info locale

Calédoniens ailleurs : Océane Tessier, en selle pour la victoire

diaspora
Calédoniens ailleurs : Océane Tessier, en selle pour la victoire
Calédoniens ailleurs : Océane Tessier, en selle pour la victoire ©Vélostar.fr
Nombre de nos compatriotes font le choix de quitter la Nouvelle-Calédonie. Études, recherche d'emploi, envie d'ailleurs, les raisons sont multiples. Mais qui sont ces Calédoniens qui tentent l'aventure ailleurs ? Cette semaine, Océane Tessier, cycliste de haut niveau.
 
« J’ai toujours été déterminée, c’est ce qui m’a poussé. J’espère aller le plus loin possible, que ce soit dans le vélo ou dans ma vie professionnelle. » Sur piste comme dans la vie, Océane se donne les moyens de réussir. Cycliste de haut niveau, diplômée en diététique, la Calédonienne de 22 ans n’a pas peur de relever tous les défis.

La Nouméenne débute le vélo à 5 ans, portée par la passion familiale. « Je baigne dedans depuis toute petite. » Mais pour Océane, l’étincelle n’est pas immédiate. « Je n’ai pas accroché tout de suite car j’étais avec les garçons. » La Calédonienne allie ainsi pendant des années danse et vélo. C’est lors de son installation en métropole en 2011 que la donne change. A l’époque, la famille suit son grand frère, Jason, lui aussi cycliste, qui vient faire ses études supérieures. « Là, j’ai découvert vraiment le vélo notamment car il y avait plus de filles lors des compétitions. J’ai pu progresser et le fait de passer des paliers m’a motivé pour aller plus loin. »
 
Le vélo, une affaire de famille pour Océane
Le vélo, une affaire de famille pour Océane ©DR

Au lycée, Océane s’imagine ainsi devenir cycliste professionnelle. Pour prouver qu’elle peut allier passion et études, la jeune fille redouble d’efforts. Elle décroche plusieurs titres de championne sur piste d’Ile-de-France et obtient un bac S en 2014. La Calédonienne continue sur sa lancée. Elle intègre un DUT génie biologique option diététique qui lui propose des horaires aménagés. « J’ai fait ce choix d’études car le côté paramédical me plaisait pour le contact humain. J’ai choisi la nutrition car j’ai trouvé que le lien entre alimentation et sport jouait sur la performance. »  Dans le même temps, en plus des entraînements avec son Club Omnisports Courcouronnes de Cyclisme Féminin, la sportive multiple les sessions avec un entraîneur particulier. Musculation, sorties longues, sorties en plein air, Océane s’entraîne chaque après-midi jusqu’à trois heures par jour. En 2016, la championne change de club. « J’ai intégré le Saint Michel Aubert Villiers 93 séduite par son projet de relancer l’équipe féminine au niveau national avec 5-6 filles. »
 
 La Calédonienne a brillé lors du dernier Tour cycliste de Nouvelle-Calédonie
 La Calédonienne a brillé lors du dernier Tour cycliste de Nouvelle-Calédonie ©DR

Ses résultats progressent toujours, boostés notamment par son entraîneur l’ancien recordman François Lamiraud, ses sessions de préparation mentale et les entraînements proposés par Vélo2max Ferrier Academy (une structure spécialisée dans le coaching ndlr). « Petit à petit, je me suis sentie plus à l’aise au niveau national. » Championne d’Ile-de-France dans plusieurs catégories, Océane garde un souvenir inoubliable de ce jour de 2017 où elle a battu la championne de France en titre lors du Challenge du Comité d’Ile-de-France. « Pour la première fois, je levais les bras, un moment formidable pour moi. » La Calédonienne n’en oublie pas moins son Caillou natal. Elle a porté longtemps les couleurs du pays lors des championnats de France.  En octobre dernier, elle brillait lors du Tour cycliste de Nouvelle-Calédonie. Diplômée en septembre, la sportive envisage de faire une prépa qui serait dans la continuité de son domaine d’études. Surtout, la Calédonienne souhaite devenir cycliste professionnelle et rêve d’intégrer l’équipe de France. « Je me laisse deux- trois ans. Je crois en moi. »
 
Aux championnats de France sur piste 2018
Aux championnats de France sur piste 2018, Océane obtient la médaille de bronze en poursuite par équipe, elle se classe 4e à la course aux points et à l’américaine, 5e à l’omnium. ©Olivia Nieto / Photo Eponine
par ambre@lefeivre.com 
 
Publicité