Un calendrier des productions locales de fruits et légumes à l'adresse du consommateur

consommation
fruits et legumes
Les Calédoniens font régulièrement les frais des pénuries de fruits et légumes. Pour tenter de remédier à ce problème, l'IFEL (l’Interprofessionnelle des fruits et légumes) vient de publier un calendrier de production locale. Un calendrier qui s’adresse avant tout au consommateur...

Comme beaucoup d’autres, cette cliente du marché peine à trouver salades et courgettes en ce début d’année. Il faut dire que le climat chaud et pluvieux entraîne des récoltes catastrophiques, et l’importation s’avère extrêmement coûteuse pour les commerçants... De nombreux fruits et légumes sont également concernés par ce genre de problème. Ils sont tous, ou presque, présents dans le calendrier de production de l’IFEL.
 
Outre les fruits stars dont on connaît les cycles - les litchis en décembre, les mangues en janvier février, on y apprend par exemple que de janvier à avril, la production locale de haricots est quasi inexistante, et que d’avril à décembre, elle est au contraire intensive.  On y apprend aussi que les concombres ou encore les ananas sont récoltés sans interruption durant toute l’année.
 
Derrière ces statistiques, l’Interprofessionnelle des fruits et légumes a naturellement des objectifs. Et si cette première mouture de calendrier reste perfectible, notamment au niveau des chiffres et des explications fournies, elle n’en demeure pas moins sérieuse. C’est, sans mauvais jeu de mots, le fruit d’un long travail.

A noter que le calendrier de production de l’IFEL est disponible sur sa page facebook, chez les grossistes et à l’UFC Que Choisir... Il est également distribué ce week-end et le week-end prochain dans les différents marchés.

 
 

Ecoutez le reportage complet de Valentin Deleforterie

ifel reportage