Cambriolages, coutume de pardon, rentrée universitaire et débat au Sénat : l'actu à la 1 du vendredi 30 avril

l'actu du matin
actu une vendredi30
©Nouvelle-Calédonie la 1ère

L'essentiel de l'actualité avec des cambriolages presque deux fois plus nombreux qu'en Métropole, une coutume de pardon entre des jeunes d'Ouvéa et de Maré, la hausse des effectifs à l'université et le sénateur, Pierre Frogier, qui part à Paris avec une proposition pour l'avenir de la Calédonie. 

La Calédonie est toujours championne de France des cambriolages

Presque deux fois plus nombreux qu’en Métropole. 4,9 foyers sur 1000 en ont été victimes en 2020 selon le bilan que vient de publier le ministère de l’intérieur. Un chiffre qui est toutefois en baisse de1,3 points par rapport à 2019.

Bagarre entre jeunes d’Ouvéa et de Maré : une coutume de pardon pour avancer

Un geste fort pour mettre les différends de côté. Une coutume de pardon a eu lieu hier au sénat coutumier entre jeunes d’Ouvéa et de Maré. Le 10 avril dernier de violents affrontements avaient fait quatre blessés à l’arme blanche dans le quartier de Portes-de-Fer. En représailles, un appartement de Magenta avait été incendié.

Covid: un nouveau décès à Wallis

Il avait été évasané à Nouméa et était hospitalisé en réanimation depuis plusieurs semaines mais les soins prodigués n’ont pas suffis. Un patient wallisien atteint de Covid-19 est décédé hier au Médipole. Il était le premier malade détecté dans l’archipel début mars hors sas sanitaire.

La crise sanitaire remplit les bancs des amphis

Près de 10% d’étudiants en plus et même 23% en licence. Du jamais vu pour l’université de la Nouvelle-Calédonie qui dressait hier le bilan de la rentrée 2021. Un dynamisme dû bien sûr à la crise sanitaire mondiale. Il a donc fallu pousser les murs et trouver des enseignements. Au total, 3128 personnes sont inscrites cette année à l’UNC. 

Une solution malgré nos différences

Pierre Frogier s’est envolé pour Paris avec dans ses valises une proposition pour l’avenir de la Nouvelle-Calédonie. Le sénateur doit participer mardi prochain à un débat au Sénat sur le sujet. Il va dit-il proposer une « solution innovante », mais l’on en saura pas plus. Pierre Frogier veut réserver la primeur de l’annonce aux autres sénateurs. « il y a une solution malgré nos différences » assure Pierre Frogier, solution qui devra tenir compte de « la différenciation provinciale et culturelle ». Pour rappel, le Premier ministre Jean Castex a prévu de réunir les acteurs du dossier calédonien à Paris fin mai.

"Je n'ai aucune obligation de quitter mon poste" : le maire de Guignecourt s'explique sur sa présence en Nouvelle-Calédonie

Philippe Desirest, le maire de Guignecourt, s’occupe des affaires de sa commune depuis la Nouvelle-Calédonie. Parti au départ pour des vacances auprès de sa compagne mutée en tant que magistrate au tribunal de Nouméa, il est sur le Caillou depuis presque quatre mois.