publicité

Une campagne d'information et de dépistage de l'hépatite B

La direction des Affaires sanitaires et sociales (Dass) du gouvernement organise six sessions d’information et de dépistage gratuites de l’hépatite B dans toute la Nouvelle-Calédonie, entre mardi 3 et vendredi 27 septembre. 

© Dass NC
© Dass NC
  • Par Caroline Moureaux
  • Publié le
Près de 9 000 Calédoniens seraient porteurs du virus de l’hépatite B, soit 3,3% de la population. Et quinze personnes en seraient mortes en 2017 et 2018 selon le registre des causes médicales de décès.
C’est dire s’il ne faut pas prendre cette maladie à la légère. D’autant que sur ces milliers de malades, à peine plus d’un sur cinq (22%) se sait atteint du virus et a donc bénéficié d’un suivi médical ces cinq dernières années. La maladie peut passer inaperçue jusqu’au stade des complications.
 

Vaccin obligatoire pour les enfants

Une bonne nouvelle toutefois, la vaccination des enfants contre l’hépatite B est obligatoire en Nouvelle-Calédonie depuis 1989.
Cependant, la maladie reste un problème de santé publique majeur, notamment pour les générations nées avant cette date. 
 

Une maladie qui peut être mortelle

Le virus de l’hépatite B (VHB) peut causer des infections hépatiques chroniques graves, voire mortelles, et fait planer un risque important de décès par cirrhose ou cancer du foie sur les personnes exposées. 
© Dass NC
© Dass NC
 

Des facteurs de risque

Les principaux facteurs de risque sont : 
  • le risque familial avec la transmission mère-enfant ou par le contact via des écorchures ou l’intermédiaire d’objets personnels (rasoirs, brosse à dent, etc.). 
  • le risque lié au tatouage réalisé dans de mauvaises conditions d’hygiène.

  • le risque sexuel dans le cas d’une relation non protégée avec une personne porteuse. 

Des dépistages gratuits

La Dass organise ce mois de septembre une campagne de dépistage en partenariat avec les centres hospitaliers du territoire et les services provinciaux. 
Dépister mais aussi informer, en expliquant les facteurs de risque et en proposant le cas échéant une vaccination qui protège à 98 à 100 % contre la maladie. 
Objectif : éviter la transmission du virus et prendre en charge les personnes porteuses avant qu’elles ne développent des formes graves de la maladie, comme le cancer du foie. 
Le dépistage est effectué à l’aide d’un test rapide (ponction de sang au bout du doigt) sous la supervision de professionnels de santé formés au dépistage et encadrés par un biologiste médical. 
Une prise de sang est effectuée en cas de résultat positif afin de confirmer les résultats.
 
Découvrez ci-dessous le dépliant de la Dass sur l’hépatite B 
Où et quand se faire dépister ?

Les dépistages gratuits ont lieu de 8h à 16 h aux dates suivantes : 

  • Mardi 3 septembre : hall du Médipôle de Koutio
  • Vendredi 6 septembre : parking de l'ancien hôpital Gaston-Bourret à Nouméa
  • Mardi 10 septembre : hall du pôle sanitaire du Nord à Koné
  • Mercredi 11 septembre : hall du centre hospitalier du Nord de Poindimié
  • Vendredi 20 septembre : hall de l'aérodrome de Magenta
  • Vendredi 27 septembre : à Lifou, à Wé et à Chépénéhé

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play