Ce qu’il faut retenir du point presse économique du gouvernement

coronavirus
Point presse 15 avril 2020
Christopher Gygès, porte-parole et membre du gouvernement en charge de l'économie, en présence de David Guyenne, président de la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) de Nouvelle-Calédonie et de Xavier Benoist, président de la Fédération des Industries de Nouvelle-Calédonie (FINC). ©Bernard Lassauce
Il a été question ce mercredi des aides destinées aux entreprises et de l'accompagnement des Chambres consulaires et de la Fédération des industries de Nouvelle-Calédonie. 
Sur les 114 tests effectués ce mercredi, aucun cas positif de coronavirus n’a été détecté. La Nouvelle-Calédonie comptabilise toujours 18 cas confirmés. Quatorze patients sont guéris et quatre autres sont encore hospitalisés au Médipôle. Il n’y a plus aucun membre du gouvernement en quatorzaine.
 

La CCI mobilisée

Une cellule d’accompagnement des entreprises a été lancée dès le 19 mars par la CCI. Plus de 2000 demandes ont été traitées par la Chambre de Commerce et d’Industrie et 400 par la Chambre d’Agriculture. Les principales questions concernaient le chômage partiel,  les aides financières, les dettes fiscales et sociales ou encore les problèmes de trésorerie. « Des milliers d’entreprises sont à l’arrêt. Les tensions de trésorerie commencent à se faire sentir, et les chefs d’entreprise commencent à engager leurs fonds personnels », a indiqué David Guyenne, le président de la CCI. « Nous conseillons aux entreprises de postuler à toutes les aides possibles pour passer cette étape difficile ».

Pour aider les entreprises à obtenir ces aides, les conseillers CCI sont mobilisés au 05 03 03. En parallèle, des permanences et des ateliers seront organisés à Koné, Poindimié, Koumac, Bourail, La Foa, Lifou ou encore à l’Ile des Pins pour aider les entrepreneurs.   

L’Industrie de transformation locale aussi

« L’industrie de transformation locale est capable de modifier ses processus de fabrication pour répondre à des besoins locaux urgents et s’adapter au mieux à la crise sanitaire », a souligné Xavier Benoist, le président de la FINC. Il a également indiqué que l’engagement des industriels auprès de la Nouvelle-Calédonie doit perdurer au-delà de l’épidémie de coronavirus « il faut aussi penser à la suite. Comment allons-nous construire notre modèle économique et social après la crise ? »
 

Quels sont les secteurs les plus touchés ?

Une enquête de l’ISEE et de l’IEOM permettra de faire le point sur les secteurs les plus impactés par cette crise sanitaire. « Quelle perte de PIB ? Quel est l’impact du confinement ? Autant de questions posées pour nous permettre d’ajuster les aides économiques », a ajouté Christopher Gygès, porte-parole et membre du gouvernement en charge de l’économie.   Le prêt garanti de l’Etat permettra cet accompagnement financier, notamment le financement du chômage partiel et le report des charges sociales sans frais. Concernant le chômage partiel, le membre du gouvernement a indiqué que les sommes seront versées dans un délai de deux à trois semaines après le dépôt du dossier, une fois que l’Etat aura débloqué les fonds.

L'intégralité du point presse du gouvernement :