Ces ados confinés qui ont tant besoin de s'évader

coronavirus
Confinement, téléphone, smartphone symbole d'Instagram
Internet peut s'avérer salvateur, s'il est utilisé à bon escient. ©Coralie Cochin / NC la 1ere

Confinement et adolescence font-ils bon ménage ? Ce moment de distanciation et d’isolement est un défi, avec la discipline requise pour les cours à distance et le rythme chamboulé des journées. Pour garder un lien avec l’extérieur, internet joue un rôle essentiel… s'il est bien utilisé.

Entre les ados qui se retrouvent seuls parce que les parents travaillent et ceux qui vivent mal d’être sous le même toit que leur famille des journées entières, le confinement peut être synonyme de repli sur soi.

Ecoutez le reportage de Coralie Cochin :

Adolescence et confinement

 

Rester en contact

Or, le web peut s’avérer salvateur. «En effet, il y a plein de dangers aux réseaux sociaux, etc», pose Johanne Joly, psychologue au Casado. «Mais il y a aussi du plus. Confinement ou pas, un adolescent a besoin d'être en contact. C'est vraiment sa particularité. Le contact avec ses pairs, le contact avec l'extérieur... C'est hyper important d'en avoir conscience. Parfois, les parents ont du mal à le comprendre. Mais ils vont en avoir d'autant plus besoin qu'ils ne vont plus avoir toute la sociabilité à l'école.»

Confinement ou pas, un adolescent a besoin d'être en contact. C'est vraiment sa particularité.

Johanne Joly, psychologue au Casado

 

Essayer de mettre le confinement à profit 

Nora est lycéenne. Comme l’an dernier, elle tente de mettre à profit ce confinement. Et les moyens de communication modernes l’y aident beaucoup. «Ça me permet de garder un lien avec mes amis. D'utiliser les réseaux sociaux pour m'évader, en quelque sorte. De garder un lien avec ma classe, pour les devoirs quand on en a besoin. De garder un lien avec les profs parce qu'il y a aussi des groupes Messenger avec des profs», énumère la jeune fille. «Ça permet beaucoup de choses.» 

Ça me permet de garder un lien avec mes amis, d'utiliser les réseaux sociaux pour m'évader en quelque sorte...

Nora, lycéenne

 

Johanne Joly, psychologue au Casado.
Johanne Joly, psychologue au Casado. ©Coralie Cochin / NC la 1ere

 

Compromis à trouver 

Reste à trouver un compromis avec les parents quant au temps passé chaque jour, sur les écrans en général et les réseaux sociaux en particulier. Et quant à l'hygiène de vie en général.

Ecoutez les conseils de Johanne Joly :

Confinement et ados, les conseils du Casado

 

Deux fois plus de suivis au Casado

Selon un sondage Franceinfo de janvier, en Métropole, 80 % des 15-30 ans estimaient avoir subi des préjudices importants en raison de la crise Covid. Et nos ados aussi ont parfois besoin d’accompagnement. Le Casado, «Centre d'accueil et de soins pour adolescents», est une structure dédiée à l’accompagnement des onze-dix-huit ans. Il a vu son activité doubler depuis le premier confinement, en mars et avril 2020, passant de 300 à 600 jeunes suivis psychologiquement, surtout dans le cadre d'une descolarisation.

Casado, renseignements
Pour joindre le Casado... ©Coralie Cochin / NC la 1ere