Chaleur et humidité au rendez-vous cet été

climat
plage chaleur
©NCla1ère

Les Calédoniens se plaignent de la chaleur ces temps-ci. Pourtant, les températures ne sont que très légèrement supérieures à la normale pour une saison chaude. En revanche, l'humidité est bien réelle, avec deux fois plus de journées humides qu'en temps normal. En cause, la Niña.

Ces dernières semaines nous avons vécu des journées de forte chaleur. Pourtant, les températures ne sont que très légèrement supérieures à la normale pour une saison chaude. Ce sont des journées humides plus nombreuses que d’habitude qui selon les météorologues, nous donnent cette impression de chaleur étouffante.
Les explications de Brigitte Whaap, Laura Schintu et Claude Lindor 


  
Une matinée ensoleillée et un après-midi couvert, ce sont un peu les journées types de ces dernières semaines. Le temps orageux que l’on observe est lié au taux important d’humidité dans l’air, et aux températures estivales. Un phénomène qui nous donne cette impression de forte chaleur, accentuée par l’absence de vent.

La faute à l’humidité

« On n'est pas sur des valeurs extrêmes, même si on est au-dessus des normales, et pourtant, on ressent tous fortement cette chaleur, et ça, c’est typiquement lié au fait qu’il y a un taux d’humidité important, en plus de ces températures légèrement élevées » explique Thomas Abinun, climatologue à Météo France NC. « Et le fait qu’il y ait beaucoup d’humidité dans l’air, ça diminue la capacité du corps à évapo-transpirer, et donc à rafraîchir le corps. Et c’est pour ça qu’on a cette sensation forte de chaleur ».  

Ciel gris
©NCla1ère

Des sondes sur tout le territoire

Pour mesurer le taux d’humidité présent dans l’air, les services météorologiques de la Nouvelle-Calédonie utilisent plusieurs sondes réparties dans différents endroits du territoire.
«  Cet appareil est une sonde d’humidité qui mesure l’humidité relative. L’humidité relative, c’est la quantité d’eau qui est dans l’air qui nous entoure » explique Anne Leroy, responsable division instrumentation à Météo France NC. « On a un peu plus d’une trentaine de ces stations qui mesurent l’humidité, à la fois des stations à terre, et des stations qui sont sur des navires ou sur les îles isolées, Chesterfield et Surprise ».  

Le phénomène la Niña

Cette période de forte chaleur et d’humidité importante que nous vivons est liée au phénomène de la Niña.
«  Ce qu’on observe aujourd’hui, c’est qu’on a une température de la mer, une température océanique en surface qui est plus élevée que la normale de + 1 degré, et donc ça contribue fortement à augmenter l’évaporation et à enrichir l’atmosphère en humidité. Et ce phénomène de la Niña, il est très propice à l’installation de ce type de temps tropical, donc ces journées qui sont chaudes, humides, avec un vent très faible, un peu mou » confirme Thomas Abinun.

Encore plusieurs semaines

Des journées comme celles que nous vivons actuellement vont encore durer quelques semaines selon les prévisionnistes. Et pour lutter contre cette chaleur, certains choisissent de plonger dans l’eau fraîche de nos rivières.