Challenger Noumea : l'outsider Rubin, titré

sportncla1ère
C'est Noah Rubin (à droite) qui a remporté le Challenger de Nouméa face à Taylor Fritz.
C'est Noah Rubin (à droite) qui a remporté le Challenger de Nouméa face à Taylor Fritz. ©Challenger Nouméa
Il était le moins bien classé du dernier carré, et affichait une centaine de places de retard sur son adversaire en finale. Noah Rubin a crée la surprise en gagnant les internationaux de Nouvelle-Calédonie. Plus audacieux que Taylor Fritz, il l'a emporté 7-5, 6-4 hier.

Deux compatriotes en finale, une première


Pour cette finale inédite au Challenger de Nouméa, entre deux joueurs d'un même pays, un public fourni s'est déplacé. La tribune latérale du court Wanaro N'Godrella était remplie. L'ambiance, assurée par une fanfare chaleureusement bruyante à la fin des jeux. Sur le terrain, deux Américains. D'un côté, Taylor Fritz, 104e mondial, joueur longiligne de plus d'1m90 au service puissant, cherchant constamment à déplacer son adversaire le plus loin possible en fond de court. De l'autre, un puncheur d'1m75, d'une très grande mobilité, et au coeur énorme. Une différence de taille et de style entre ces deux joueurs, mais aussi de tempérament. Là où Taylor Fritz a joué son tournoi avec beaucoup de rigueur dans son jeu, Rubin a davantage séduit par la variété de ses coups et ses prises de risques. La finale a parfaitement illustré ce constat.

1er set : Rubin au courage


Il a commencé timidement. Avec des coups droits trop courts, dans le filet, et l'occasion laissée à son rival de mener 2-0. Noah Rubin a du trouver des ressources dès son premier jeu de service, mais il a tenu bon pour écarter un break d'entrée (1-1). Il s'est à nouveau arraché pour se sortir d'un sacré guêpier à 2-3, 0-40. Un ace bienvenu l'a remis en selle, puis un point gagné au terme d'un long échange conclu par un revers trop long de Fritz, et un ultime service gagnant pour recoller à 3 partout.
La chance est passée pour le favori, et c'est finalement l'outsider qui s'est montré plus opportuniste.

A 5-5, le champion de Wimbledon junior 2014 profitait d'un nouveau revers à deux mains hors du court de Fritz, avant de le surprendre d'un lob subtil, long de ligne, puis de le forcer à une nouvelle faute sur son revers. Rubin prend le dessus et garde l'avantage jusqu'au bout. Il empoche le premier set 7-5.

Fritz trop prévisible


Parmi les spectateurs se dégage une préférence pour le finaliste le plus petit en taille. Il ramène les coups de canon tirés dans les angles par son rival, use de revers slicés pour ralentir les échanges, et mieux percuter sur son coup droit par la suite. Rubin s'offre même quelques amortis savoureux pour faire bouger le grand gabarit qui lui fait face. Il prend rapidement le large 3 jeux à 1 dans la seconde manche. Fritz, qui ne se laisse pas intimider, revient à trois partout grâce notamment à une meilleure qualité de service. Ce ne sera pas suffisant. A nouveau défaillant sur son revers, la tête de série numéro 2 du tournoi se fait breaker (3-4) et ne parvient pas à remonter dans le jeu suivant remporté par Rubin, qui va finalement s'adjuger le set 6-4, le match, et donc ce Challenger 2018.

Drôle de numéro


Sur le court, comme en dehors, Noah Rubin a séduit le public par sa fraîcheur et une attitude positive. A l'issue de la finale, il a quitté son banc, un téléphone mobile à la main, pour se filmer avec en arrière-plan les spectateurs du Challenger qui l'applaudissaient. Quand les ramasseurs de balle, mobilisés pour ces huit jours de tournoi, sont rentrés sur le court central avant la cérémonie de remise des trophées, il a tapé dans la main de chacun d'entre eux, un grand sourire sur son visage. Le vainqueur des Internationaux de Nouvelle-Calédonie a gagné le tournoi et sans doute le coeur de ceux qui l'ont vu jouer.

Sur Twitter, il a posté ce message : "Je veux juste remercier les fans de Nouvelle-Calédonie pour leur soutien incroyable. Même si je ne suis pas Français, c'était une ambiance de Coupe Davis. J'adore jouer ici et je suis excité pour le reste de cette saison 2018".
Noah Rubin salue le public calédonien sur twitter
Noah Rubin salue le public calédonien sur twitter ©Twitter Noah Rubin

Interview. "Une semaine fantastique"
"C’est un super joueur en face. On est des amis. On vient tous les deux des USA. Je savais à quoi m'attendre et il a commencé fort. Je me suis battu. Je n’ai eu qu’un point pour lui prendre son service. Et je l’ai fait. C’est comme ça que je gagne le premier set.
J’ai gardé le rythme dans le second, et je m'adjuge le premier jeu. Je fais le break à nouveau. Il revient en jouant mieux. C'était dur pour moi. J’étais exténué, mais j’ai gagné. C’était une semaine fantastique.
Ce titre c'est très important. Je n'ai pas eu beaucoup de chances ces dernières années. J'ai été souvent blessé et longtemps. 2017 n'a pas été exceptionnel. Donc ca me donne un élan, et je dois rester sur cette dynamique". 


SON CHALLENGER 2018
1er tour vs Maxime Janvier (FRA) : 6/2 6/4
2e tour vs Zsombor Piros (POL) : 6/4 6/3
Quart vs Corentin Moutet (FRA) : 5/7 6/4 6/2
Demie vs Gleb Sakharov (FRA) : 7/5 6/3
Finale vs Taylor Fritz (USA) : 7/5 6/4