publicité

Changement climatique : convertir en actes les engagements de la COP23

La présidence fidjienne de la COP23 à Bonn est le point de départ du développement d’un cadre effectif aux changements climatiques pour les pays insulaires du Pacifique. 

La conférence rassemble 300 participants provenant d'un grand éventail de secteurs privés et publics de la région et des internationaux.
La conférence rassemble 300 participants provenant d'un grand éventail de secteurs privés et publics de la région et des internationaux.
  • A-E.D
  • Publié le
Organisée sur deux jours à Suva, la conférence du Partenariat pour l’Action des Pays du Pacifique sur le Climat 2018 (CAPP) a débuté ce 25 juillet dans la capitale fidjienne. 

Objectif de cette rencontre, préparer la 24e conférence annuelle de l'ONU sur les changements climatiques (COP24) qui aura lieu fin 2018, à Katowice en Pologne et permettre aux pays les plus vulnérables de mettre sur pied des économies résistantes au climat tout en prenant des mesures de prévention des risques climatiques. 

La présence de plusieurs chefs d’États, dont le président de Nauru et les premiers ministres du Vanuatu, des Tuvalu et des îles Cook ainsi que des délégations de Wallis et Futuna et de Polynésie Française, confirme la motivation des îles du Pacifique à bâtir les partenariats et les investissements nécessaires afin d’accélérer les efforts visant à intégrer une meilleure adaptation des pays du Pacifique au changement climatique. 
La conférence rassemble également 300 participants provenant d'un grand éventail de secteurs, privés et publics, de la région et du reste du monde. 


#CAPP2018
#pacific media@earthjournalism
#pacific résilience@sprepchannel
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play