Charles Cali, ancien président du CTOS, est mort

sport
décès Charles Cali
Charles Cali, dans les studios de NC la 1ère en 2019
L’ancien président du CTOS est décédé ce jeudi, des suites d’une longue maladie.

Le sport calédonien est en deuil après l'annonce du décès de celui qui aura été le président du Comité Territorial Olympique et sportif de Nouvelle-Calédonie (CTOS)  durant 24 années. A 68 ans, Charles Cali s’est éteint la nuit dernière (jeudi 12 août 2021) après avoir lutté contre la maladie pendant une dizaine d’années. 


Une longue carrière consacrée au sport calédonien 

En 1983, Charles Cali crée la première Noumea dream cup et ainsi, grâce à la planche à voile, fait entrer le Caillou dans le circuit mondial des compétitions sportives. À la tête de l'organisation de l'événement, il réussit très vite à rassembler, à chaque édition, le gratin mondial sur la plage de l'Anse Vata à Nouméa. Au fil des années, il accompagnera également de nombreux champions de la discipline, de Michel Quintin, champion du monde en 1987, ou Robert Teriitehau, star du Windsurf, à Thomas Goyard, médaillé de bronze aux derniers Jeux Olympiques de Tokyo et héritier d'une longue dynastie de véliplanchistes. 

En visionnaire, il est aussi à l'origine de la création de la base nautique de la côte blanche. Et celle, plus récente, du Centre International Sport Et Expertise De Nouvelle Caledonie (CISE) basé à Koutio. Puis Charles Cali est devenu un incontournable du comité olympique et sportif. Vingt-quatre années durant comme membre, puis secrétaire général, puis enfin comme président de 2008 à 2016, participant ainsi à faire de la Nouvelle-Calédonie la numéro un des Jeux du Pacifique. 

Il fût encore le chef d'orchestre lors de l'organisation des Jeux de 2011 à Nouméa. Celui qui dirigeait les instances politiques et administratives pour permettre aux sportifs de s'exprimer à leur meilleur niveau. Ce fût d'ailleurs tout au long de sa vie son seul crédo : donner au sport et aux sportifs, les moyens d'aller toujours plus haut.   


"C'était mon mentor"

Depuis l'annonce de sa disparition ce vendredi matin, les hommages se multiplient à commencer par Michel Quintin, l’actuel directeur du CTOS. S’il a exercé plusieurs années aux côtés de Charles Cali, quand celui-ci était président de la structure, le chemin des deux hommes s'était croisé bien avant. Charles Cali ayant été l’entraîneur du double champion du monde de planche à voile.

"C'était un copain, un grand frère d'abord. C'est vrai qu'il était un pillier dans ma carrière sportive. C'est lui le dernier que j'ai eu au téléphone avant mon premier titre de champion du monde. Il savait avoir les mots qu'il fallait pour me motiver. Il m'a suivi toute ma carrière sportive. C'était mon mentor. Dans ma vie personnelle et familiale, il a toujours été là. Son carburant, c'était l'émotion. Il aimait vibrer avec les Cagous et être très proche des sportifs. Il va beaucoup nous manquer."

Le témoignage de Michel Quintin : 

Michel Quintin

Le récit de Bernard Lassauce 

Retrouvez ci-dessous les réactions de Michel Quintin, directeur du CTOS, Christophe Dabin, le président du CTOS et de Daniel Cornaille, le président du conseil économique et social. Des réactions recueillies par Bernard Lassauce et Michel Marin : 

Lire ci-dessous la réaction du gouvernement :