publicité

Chronique du nickel : ces projets qui encouragent les investisseurs

La Bourse des métaux de Londres s’intéresse à Weda Bay et à Nickel West. Ces deux projets ont permis au nickel de bien encaisser l’instauration de nouveaux droits de douane américain de 10 % à la Chine dès le 1er septembre.
 

Tsingshan est le premier producteur mondial d'acier-nickel inoxydable © Yan Yan AFP
© Yan Yan AFP Tsingshan est le premier producteur mondial d'acier-nickel inoxydable
  • Par Alain Jeannin
  • Publié le , mis à jour le
Soutenu par des fondamentaux positifs, le nickel a été le seul métal à progresser cette semaine au LME de Londres. Baisse des stocks, pari sur la demande croissante pour les batteries des véhicules électriques, bonne tenue de la production mondiale d’acier inoxydable, le cours du nickel reste élevé. Cette semaine, deux projets ont suscité l’intérêt des investisseurs après des articles parus dans la presse économique britannique. Tout d’abord, le projet Weda Bay en Indonésie entre Tsinghan et Eramet, ensuite celui de BHP à Nickel West en Australie. Tous deux devraient entrer en production en 2020.

L’article sur le projet Weda Bay Nickel entre Tsingshan et Eramet a été le plus consulté de notre site d’informations cette semaine. Ce projet qui associe le numéro un mondial de l’acier au groupe métallurgique français a suscité l’intérêt de nos lecteurs. 
Amy Jane Hinton, journaliste au Metal Bulletin de Londres


Guerre commerciale
Le nickel était hésitant, vendredi, après un nouvel acte dans la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis. Pour mettre la pression sur Pékin dans les négociations commerciales, Donald Trump, a annoncé dans une série de tweets l’instauration de droits de douane sur la plupart des produits chinois importés. Une taxe de 10 % sera imposée sur 300 milliards de dollars de produits. Et le président américain se laisse la possibilité d’aller jusqu’à une hausse des tarifs douaniers de 25 % sur l’ensemble des produits fabriqués en Chine et importés aux Etats-Unis.
L’extension des droits de douane touche désormais des produits finis et pas seulement des matériaux bruts.

Nickel 
Le cours du nickel à la Bourse des métaux de Londres n'a pas vraiment réagi à cette annonce surprise de Donald Trump. Les tweets présidentiels ont fait baisser les cours des métaux industriels, à l’exception du nickel qui est stable. Si le marché de Londres (LME) s’accroche à la possibilité d’un accord, il redoute tout autant un échec qui aurait des conséquences négatives sur la production industrielle chinoise. Le ministre des affaires étrangères Wang Yi a déclaré qu’ "imposer des droits de douane n'est en aucune façon une manière constructive de résoudre les frictions économiques et commerciales". Les négociations commerciales, le bras de fer entre la Chine et les Etats-Unis doivent reprendre début septembre, dans un climat incertain. En attendant, la Bourse des métaux de Londres va prendre ses quartiers d'été avec un cours du nickel qui n'a pas rechuté.

Vendredi à 12H40 GMT, le cours du nickel à trois mois affichait 14.500 dollars par tonne (6,57 dollars par livre) en hausse de 0,19 % au LME de Londres . Sur la semaine, le métal progresse de 2,56 % et de 17 % sur un mois.

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play