Cinécity suspendu à la réouverture des salles métropolitaines

cinéma
Cinécity : devanture

En métropole, pas de réouverture en janvier car la progression du Covid19 est trop élevée. De quoi envisager une fermeture temporaire du cinécity fin février. Si le multiplexe de Nouméa peine à sortir la tête de l’eau, les conséquences se font également sentir dans les autres cinémas du territoire.

La programmation du Cinécity dépend du marché et des distributeurs français. En métropole, la crise a fortement impacté la production cinématographique et les salles obscures avec 70% de fréquentation en moins dans les salles en 2020. Ce taux grimpe à 80 % aux Etats-Unis.

A Nouméa, le multiplexe cinécity appartient à la famille Hickson. Ouvert en décembre 2003, le complexe connaît sa plus importante baisse de fréquentation. En 2019, 355 000 personnes visiteurs contre 153 000 en 2020. En cause : le confinement, et le peu de nouveautés à l’affiche et donc le manque de spectateurs.

Dans la région Pacifique, la famille Hickson possède également 7 salles en Polynésie et 1 au Vanuatu. Des complexes qui tournent au ralenti, ou plus du tout.

En 2019, 355 000 entrées et en 2020, 153 000 entrées. Soit 56% de baisse.

Douglas Hickson

 

Jusqu’à maintenant, le cinécity a réussi à « faire illusion » déclare Douglas Hickson, en proposant dans ses salles des fins de catalogue, des contenus alternatifs (opéra / ballet), des films d’animation qu’ils ont racheté et remis en diffusion, en fermant le lundi et mardi.
Mais à présent, cela est insuffisant. Le cinécity enregitre une baisse de  56%  de fréquentation pour l'année 2020. Cette situation a poussé le directeur du cinécity à envisager une fermeture temporaire de l’établissement à Nouméa fin février et le chômage partiel pour ses salariés. 

« Malheureusement, depuis le 30 octobre, il n’y a plus de films qui sortent en métropole, les salles étant totalement fermées.

Depuis cette date, on joue les fins de catalogue, on a racheté des films d’auteurs, on a fait du contenus alternatifs, du ballet, du théâtre mais on arrive au bout de l’exercice et plus grand-chose de disponible.

On espère tenir jusqu’à la fin des vacances scolaires mais tout cela va dépendre de la réouverture des salles en métropole »

Douglas Hickson

 

L'annonce d'une fermeture temporaire fin février


Entre 16 et 20 salariés travaillent actuellement. Si la fermeture temporaire fin février est actée, les employés seraient mis en congés payés et/ou en chômage partiel. Aucune perspective pour 2021.
Douglas Hickson espère une amélioration au deuxième semestre, avec la réouverture des salles en métropole et la campagne de vaccination. 
Mais pour l'heure, les salles métropolitaines n’ont toujours aucune date de réouverture.
Boom des plateformes de streaming. L'essor mondial des plateformes de vidéo à la demande sur le net contribue à modifier la consommation de films. Et la Nouvelle-Calédonie n'y échappe pas. Les calédoniens ont accès un choix très important de films à moindre coût directement chez soi. Ils sont devenus aussi plus exigeants.

Douglas Hickson : en attente des blockbusters 2021

 

En Brousse, la situation tout aussi critique

Et parce que le cinécity est le seul distributeur de films du territoire, le cinéma de La Foa, financé par la mairie et la province Sud, connaît lui aussi des difficultés d'attractivité et donc de fréquentation. Il passe de 8600 spectateurs en 2019 à 3700 visiteurs en 2020. Depuis le début de l'année, il n’ouvre à présent que deux jours par semaine au lieu de 4 habituellement.

A Koné, les deux salles ouvertes en septembre 2018, sont gérées par ciné VKP, une filiale de la famille Hickson. Mais contrairement au multiplexe de Nouméa, dès le mois de février, le cinéma Nyaan obtiendra une aide d’une dizaine de millions de francs par an de la part de la province Nord. 

« On s’inscrira prochainement dans le cadre d’une délégation de service public, qui permettra au délégataire de se rémunérer par les entrées et par une compensation de suggestions de service public qui permettrait à la collectivité de compenser les éventuelles manque à gagner de l’exploitant. »

Laurent Kasanwardi, secrétaire général adjoint de la province Nord

 

Reportage Lizzie Carboni et Christian Favennec

Les blockbusters attendus en 2021

MOURIR PEUT ATTENDRE. La dernière apparition de Daniel Craig dans le rôle du célèbre agent secret 007.
MORBIUS
THE KING'S MAN : PREMIÈRE MISSION
KAAMELOTT - PREMIER VOLET
FAST & FURIOUS 9
MISSION IMPOSSIBLE 7
SANS UN BRUIT 2
BLACK WIDOW
DUNE
THE SUICIDE SQUAD
GODZILLA vs. KONG
MATRIX 4