nouvelle calédonie
info locale

Le collectif "Femmes en colère" réclame un plan de sécurisation

société
collectif femmes en colere
©Martine Nollet
Des « Femmes en colère » bien décidées à obtenir des mesures concrètes face aux violences faites aux femmes. Elles étaient une centaine mardi réunies devant le Congrès. Une délégation a été reçue par les représentants de l'institution puis par le directeur de cabinet du Haut-commissariat.  
Sensibiliser le plus grand nombre à la problématique des violences faites aux femmes, c’est l’objectif du collectif  « Femmes en colère ». La centaine de personnes réunies devant le Congrès ce mardi réclament que cette grande cause soit concrétisée par le vote d'une loi-cadre pays. Pour le collectif, cette loi devrait s'inscrire dans une approche globale des violences et discriminations faites aux femmes. Dans la foule, Mireille, l'une des nombreuses victimes, a eu le courage de témoigner.  

Un témoignage recueilli par Martine Nollet et Michel Bouilliez 
©nouvellecaledonie

La mobilisation doit continuer 

Le collectif a rencontré les représentants du Congrès et le directeur de cabinet du Haut-commissariat, un cahier de revendication leur a été remis. Il est notamment demandé aux Élus : une étude spécifique de la situation en Nouvelle-Calédonie afin de permettre aux femmes de rompre le silence pour mieux se reconstruire, une campagne d'information et de communication pour sensibiliser la population, la formation des professionnels au traitement des violences faites aux femmes et aux personnes âgées, ou encore la création d'un fonds d'urgence sécurisé pour les victimes...

Françoise Caillard et Valentine Holle, membres du collectif "Femmes en colère"Pour Elie Poigoune, président de la ligue des droits de l’homme, les choses ne changeront qu’avec la mobilisation de tous !Le 19 septembre prochain, le collectif "Femmes en colère" est convié au Congrès, où il sera entendu par les Élus.
 
 
 
Publicité