Le comité d'escrime se dissout pour mieux revenir en piste

sportncla1ère
Escrime
©NC la 1ere
Le comité régional d’escrime va être dissous, pour donner naissance à une nouvelle structuration de cette discipline qui a compté plus de 200 licenciés en Nouvelle-Calédonie.
Ils étaient encore 190 licenciés en 2018. Mais l’an passé, faute de maître d’armes, le comité régional d’escrime a eu du mal à fonctionner. Et en 2020, il a été décidé de le dissoudre. 
 

Pour un renouveau 

L’idée, c’est de désigner de nouveaux bureaux dans les clubs calédoniens, et un nouveau comité. D’abord pour assurer la formation des jeunes. Comme Aymeric Gally aujourd’hui prétendant aux Jeux Olympiques. Mais aussi pour former des éducateurs
 
Escrime
©NC la 1ere
 

Dans l'intervalle

En attendant de remonter ce comité d’escrime tout neuf, l’aide de deux personnes va être sollicitée. Celle de Pierre Simoni, un ancien espoir. Mais aussi et surtout de Jacques Gourdin, maître d’arme de l’association Duels et escarmouches qui est dédiée à l’escrime artistique et théâtrale.
 

«Faire monter un jeune en compétences»

Les explications de Benoît Lamothe, président du comité régional d’escrime. Elles sont recueillies par Martin Charmasson et Christian Favennec :
©nouvellecaledonie
 

«L'escrime n'arrêtera pas»

Invité de la matinale radio, ce vendredi, le nouveau président du CTOS a également évoqué le sujet. 
Ecoutez Christophe Dabin, interrogé par Anne-Claire Lévêque :

Le CTOS à propos de l'escrime