publicité

Le «comité des Sages» réuni pour la première fois

Douze personnalités de la Nouvelle-Calédonie composent le comité des Sages annoncé par le Premier Ministre au début du mois, et réuni pour la première fois aujourd'hui, à Nouméa. Sa mission: garantir la bonne tenue de la campagne qui précèdera le référendum d'autodétermination.

Voici onze des douze «Sages».
Voici onze des douze «Sages».
  • Par Françoise Tromeur
  • Publié le , mis à jour le
On sait désormais qui fait partie du «comité des Sages». Le groupe de personnalités «reconnues, respectées et représentant la diversité calédonienne» qui sera chargé de garantir l’intégrité de la campagne pour le référendum.

Annoncé le 5 décembre

Le Premier ministre, Edouard Philippe, avait annoncé sa création le 5 décembre, au dernier jour de son déplacement sur le Caillou. Le père Rock Apikaoua, qui célébrait récemment ses trente ans de sacerdoce, fait bien partie de ce comité. Tout comme Elie Poigoune, président de la ligue des droits de l’Homme, Marie-Claude Tjibaou la veuve du leader indépendantiste, Anne-Marie Mestre, présidente de l’association SOS Violences sexuelles, et Octave Togna, ancien directeur de l’ADCK (Agence de développement de la culture kanak).

Anciens maires

Membres également, plusieurs anciens maires de Calédonie : Jean Lèques (maire honoraire de Nouméa), Jean-Pierre Aïfa (Bourail) et Robert Frouin (Koumac). Sans oublier Jean-Pierre Flotat, vice-président du Comité économique, social et environnemental; Sosefo Falaeo, ancienne autorité coutumière de la communauté walilisienne; Fote Trolue qui fut le premier magistrat kanak, et Billy Wapotro, ancien directeur de l’Asee, Alliance scolaire de l’Eglise évangélique.

«G​ardiens de la parole»

Présentés comme des «gardiens de la parole», ils se sont réunis pour la première fois aujourd’hui, à Nouméa, au haut-commissariat. Le comité des Sages devrait arrêter ses modalités de fonctionnement, de saisine et de communication en janvier. Mais il a vocation à être saisi ou à s’autosaisir si les valeurs communes de la Nouvelle-Caédonie, et donc le vivre-ensemble, ne sont pas respectées.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play